"Coluche", le livre de l'exposition

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/10/2016 à 11H36, publié le 19/10/2016 à 16H52
Coluche, le 7 avril 1981 devant le palais de l'Europe à Strasbourg. Il vient d'annoncer le retrait de sa "candidature" à la présidence. (photographie hors livre et exposition)

Coluche, le 7 avril 1981 devant le palais de l'Europe à Strasbourg. Il vient d'annoncer le retrait de sa "candidature" à la présidence. (photographie hors livre et exposition)

© Jean-François Lixon

Alors que s'ouvre à la mairie de Paris une exposition rétrospective consacrée à l'humoriste Coluche (28/10/1944-19/06/1986), un livre est publié au Cherche-Midi. Photos, textes, citations, reproduction de documents, il revient sur la vie et la carrière de l'ancien membre du café de la gare, pamphlétaire et critique acerbe de la société de son temps. La postface est signée par son ami Renaud.

1986-2016 : le 19 juin dernier a marqué le trentième anniversaire de la mort de Coluche. Grossier mais "pas vulgaire", pulvérisateur d'dées toutes faites, dégommeur de personnages infatués, l'humoriste a marqué son époque de son empreinte indélébile. Combien de fois entend-on encore au détour d'une conversation, l'un de ses participants s'exclamer avant ou après un soupir de désolation : "ah, si Coluche était encore là, ce qu'il leur mettrait" ?
Pour marquer le triste anniversaire de cette disparition, la mairie de Paris, à quelques centaines de mètres du Café de la Gare, organise une exposition rétrospective. Un livre paraît au Cherche Midi en parallèle de cet hommage. Intitulé sobrement "Coluche", il est partagé en quatre grands chapitres :"La jeunesse", "l'Artiste", "l'Engagement" et enfin "Les potes et divers".

Michel, 1954

Michel, 1954

© Archives famiilales


On peut lire le livre dans l'ordre. Il est pourtant plus agréable de l'explorer à l'inspiration, en laissant le hasard ouvrir les pages. Un hasard qui nous conduit dans une époque encore proche en terme de temps mais si éloignée sur le plan des idées et de l'ambiance générale. La reproduction de ses notes et le plan écrit à la main et très coloré de ses spectacles donne une petite idée à la fois du sérieux et de la force créatrice de Coluche. De famille modeste, Michel Colucci était surtout le fils de son époque. Et à ce titre, il a conçu à son endroit une sainte colère, exprimée par l'humour, bien sûr, mais aussi par des élans de générosité qui iront jusqu'à la création, à la toute fin de sa vie, des Restos du coeur.

Coluche (1944-1986), humoriste français, candidat à la présidence de la République. France 1981.

Coluche (1944-1986), humoriste français, candidat à la présidence de la République. France 1981.

© Jacques Cuinières / Roger-Viollet

Entre temps, et le livre comme l'exposition le rappellent, il y a eu le Café de la Gare, la carrière au music-hall, les films et un César pour "Tchao Pantin", il y a eu la radio (la télé aussi mais il n'y a pas trace de son émission sur Canal+), l'épisode politique avec la campagne de 1981, il y a la passion mécanique, la bande de potes, les Restos du Coeur et, bien sûr, au bout du bout, le "Putain de Camion" comme l'ami Renaud le raconte dans sa postface.

L'affiche de l'exposition, également couverture du livre

L'affiche de l'exposition, également couverture du livre

© Cherche Midi

Ce catalogue, ce livre, prend le parti de l'hagiographie. Il aurait sans doute gagné à considérer aussi la face cachée du personnage et notamment les addictions dont Coluche a beaucoup souffert et qui expliquent de nombreux épisodes de sa courte vie. On n'apprend finalement pas grand chose à lire ou feuilleter l'ouvrage. La promenade reste pourtant agréable et donne envie de se replonger dans la discographie ou la filmographie de Coluche.