"Venise, l'art et la foi" : la basilique Saint-Marc somptueusement revisitée

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 29/11/2014 à 09H00, publié le 29/11/2014 à 09H01
"Venise, l'art et la foi : Le Nouveau Testament dans la Basilique Saint-Marc" : première de couverture (détail)

"Venise, l'art et la foi : Le Nouveau Testament dans la Basilique Saint-Marc" : première de couverture (détail)

© Editions Mengès

Construite en 828, la Basilique Saint-Marc de Venise a donné son nom à la célèbre place vénitienne. Au croisement de l’art religieux occidental et byzantin, elle est dédiée à l’Evangéliste martyre et renferme en son sein ses reliques. Ce très bel ouvrage rend justice comme on ne l'a jamais vu, aux merveilleuses mosaïques tout en dorures et d’une finesse inouïe qui l’habitent.

Inspiration spirituelle
Rédigé par Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, Natalino Bonazza, délégué auprès du Patriarche des institutions civiles de Venise, et Antonio Meneguolo, délégué patriarcale pour la Basilique Saint-Marc, "Venise, l'art et la foi" décrypte l’écrin qu’est ce "Sérénissime" ouvrage à la lumière du Nouveau Testament. Mais ce qui éblouit, ce sont les magnifiques reproductions, pour la majorité pleine ou double-page, voire dépliables, des mosaïques, avec des détails superbes qui constituent des œuvres en soit.

Mais la Basilique ne se restreint pas à ces merveilles recouvertes d’or. D’autres matériaux sont mis à contribution : sculptures, bas-reliefs, incrustations de marbres, d’argenterie, de pierres et émaux précieux, tapisseries, enluminures… Edifiée au cours du premier millénaire, la Basilique Saint-Marc témoigne de la ferveur religieuse des premiers siècles du christianisme et de l’inspiration que les textes sacrés ont suscitée chez les artistes. Ce constat ne se limite évidemment pas au catholicisme, mais force est de reconnaître qu’en Occident, la Bible est à l’origine d’une foule de chefs-d’œuvre dans toutes les formes de l’art. La Basilique Saint-Marc est l’un deux, tant architectural que plastique.
"L'Ascenssion" à la Basilique Saint-Marc de Venise

"L'Ascenssion" à la Basilique Saint-Marc de Venise

© Mengès Editions
Une évolution constante
L’édifice fut reconstruit en 976, suite à l’incendie qui ravagea le Palais ducal, la Basilique étant consacrée en 1094. Son inspiration byzantine émane de l’église des Saints-Apôtres de Byzance. Mais le bâtiment n’a cessé d’évoluer au fil des siècles. Ainsi les mosaïques qui valent à la construction le surnom de "Basilique d’or", ont été édifiées en 1071-1084, puis au XIIIe siècle, et pour la façade au XVIe et XVIIIe siècle. Avec ses 4220 m2 de mosaïques, la basilique rassemble l’un des plus grands ensembles au monde de cet art.

Soulignons la très haute qualité éditoriale de "Venise, l'art et la foi", par son grand format, la qualité de ses reproductions, sa mise en page, avec ses tranches dorées, l'ouvrage étant intégré dans un beau coffret. Splendide ouvrage d'art, la Basilique Saint- Marc reçoit le plus bel hommage qui soit, à travers ce livre qui en est le témoin, le décryptage et le meilleur reflet. Il fait par ailleur l'objet d'une édition limitée, plus luxueuse, recouverte de cuir et d'or.Mais l'édition "commune" est de très belle facture.

Venise, l'art et la foi
Joseph Doré
, Natalino Bonazza, Antonio Meneguolo
424 pages
Editions Mengès
89 euros