Diaporama 11 photos
Par Corinne Jeammet @Culturebox

Plongée macro dans le monde de l'alimentation avec le livre "L'Essence du goût"

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/10/2011 à 15H33
  • "Ciboulette"
    01 /11
    "Ciboulette"
    "Ciboulette"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • Riz "je nous vois"
    02 /11
    Riz "je nous vois"
    Riz "je nous vois"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Coup de banane"
    03 /11
    "Coup de banane"
    "Coup de banane"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Fogu doré"
    04 /11
    "Fogu doré"
    "Fogu doré"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Zeste de citron soleil"
    05 /11
    "Zeste de citron soleil"
    "Zeste de citron soleil"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Axes croisés"/Macaronis
    06 /11
    "Axes croisés"/Macaronis
    "Axes croisés"/Macaronis
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Navet japonais"
    07 /11
    "Navet japonais"
    "Navet japonais"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Queue de vieille"
    08 /11
    "Queue de vieille"
    "Queue de vieille"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Cyprès & huiles essentielles"
    09 /11
    "Cyprès & huiles essentielles"
    "Cyprès & huiles essentielles"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Bouquet de raisins"
    10 /11
    "Bouquet de raisins"
    "Bouquet de raisins"
    © Mathilde de L'Ecotais
  • "Lavande"
    11 /11
    "Lavande"
    "Lavande"
    © Mathilde de L'Ecotais

Encore un livre de recettes, et non ! Cet ouvrage montre une vision différente de l'alimentation. Ici, point de recettes mais des photos dignes d'un livre d'art. Il ne manque qu'un quizz pour deviner quel est produit mis en lumière pour apporter un côté encore plus ludique à cette oeuvre.


Elle se veut une "révélatrice de sens"
Autodidacte, elle a d’abord été photoreporter pour l’AFP, l’agence Sygma ou L’Express. Elle fait le tour du monde pendant dix ans, photographiant aussi bien les gangs de Los Angeles que les Papous d’Indonésie. Sa rencontre, en 2001, avec Alain Ducasse provoque un tournant dans son travail. Depuis, bouleversant les codes établis, elle célèbre, de façon inédite, l’art culinaire des grands chefs, dont celui de Thierry Marx, avec lequel elle collabore depuis 4 ans.

L'alimentation... à la loupe
Elle se considère comme un témoin. « Je ne transforme pas les matières. Je les photographie dans leur état brut. ». Via ce regard au coeur de la matière, elle invite dans un monde où les infinis, petits ou grands, se confondent. A contre courant, son regard épuré, ses cadrages audacieux et sa manière de dématérialiser les aliments du quotidien, la distinguent des photographes gastronomiques classiques en entraînant la photographie culinaire vers une esthétique personnelle et moderne. « Mon regard place la gastronomie dans un cadre différent, affranchi de toute convention. ».


« L’infiniment petit ressemble à l’infiniment grand. Pour moi, un oeuf de saumon est une planète »
Déstructurer ou sublimer l’image pour surprendre et donner une deuxième vie, une autre signification au produit. Par une mise en scène rigoureuse, anguilles, betteraves, ciboulette prennent alors la pose dans ses aquariums, révélant, sans aucune retouche, leurs sens, la texture de leurs fibres. Elle utilise différents médiums artistiques: films, installations vidéo, livres, design culinaire, décoration….
L'essence du goût de Mathilde de l'Ecotais. Textes de Jean-Baptiste de Panafieu. Edition du Rouergue. 35 euros.