La cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges, sacré témoin de l'histoire de l'art

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/09/2014 à 10H03, publié le 04/09/2014 à 09H37
Les vitraux de la cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges

Les vitraux de la cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges

© Gardel Bertrand / Hemis.fr

C'est l'un des joyaux de Lorraine. La cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges mêle harmonieusement les styles. Mais ce qui la caractérise le plus c'est sa couleur : grès rose des Vosges. De nombreux historiens se sont penchés sur cet édifice. Raphaël Tassin raconte son incroyable histoire dans un livre sobrement intitulé "La cathédrale Saint-Dié-des-Vosges" (Serge Domini).

Elle forme avec l’église Notre-Dame de Galilée et le cloître qui les relie, un ensemble architectural remarquable. La cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges fait d'ailleurs l'objet d'une protection au titre des monuments historiques depuis 1886. Façonnée au fil des siècles, du moyen-âge à nos jours, détruite puis reconstruite à l'identique, elle est le témoin de l'évolution de l'art sacré à Saint-Dié. Rien d'étonnant à ce que les historiens et plus particulièrement les historiens de l'art se penchent sur l'histoire de sa construction. 

Reportage : M. Morel / B. Courtaux / G. Boulanger
Les parties les plus anciennes de la cathédrale datent des XIIe et XIIIe siècles. La façade est de style classique (XVIIIe siècle). Les éléments contemporains de la cathédrale sont de véritables joyaux, comme les vitraux réalisés par Jean Bazaine.

"La cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges"
Histoire, architecture et décor de l'ensemble cathédral
de Raphaël Tassin - 35 euros