Diaporama 8 photos
Par Laurence Houot-Remy @Culturebox

Homoparentalité : les enfants montrent leur visage

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/11/2011 à 15H47
  • L'affiche de l'exposition "Fils de ..."
    01 /08
    L'affiche de l'exposition "Fils de ..."
    L'affiche de l'exposition "Fils de ..."
    © Zabou Carrière
  • Geneviève, 87 ans, retraitée, Paris
    02 /08
    Geneviève, 87 ans, retraitée, Paris
    Marguerite, ma mère, avait des tendances lesbiennes. À son époque, le mot était tabou et la chose secrète. Elle était née en 1886.
    © Zabou Carrère
  • Bastien, 25 ans, professeur de musculation, Guéret
    03 /08
    Bastien, 25 ans, professeur de musculation, Guéret
    Quand je présente ma famille, je dis : « Voici Bernard, mon père et Laurent, mon beau-père. » C’est clair, c’est précis. Les gens ne voient pas un pédé, ils voient un papa.
    © Zabou Carrère
  • Clothilde, 18 ans, étudiante en droit, Paris.
    04 /08
    Clothilde, 18 ans, étudiante en droit, Paris.
    Une fois, une fille m’a dit : « Les enfants d’homos, ils ne vont pas bien, ils vont en souffrir… » Je lui ai répondu : « Ah... t’as l’impression que je vais me suicider là, tellement ça va mal ? »
    © Zabou Carrère
  • Fanny, étudiante en CAPES d'anglais, Birmingham
    05 /08
    Fanny, étudiante en CAPES d'anglais, Birmingham
    Je fête mon anniversaire le même jour que ma sœur aînée. Les grands-parents lui offraient toujours un cadeau, mais rien pour moi. Pour eux, le couple de mes mères n’existait pas.
    © Zabou Carrère
  • Jimmy, 30 ans, informaticien, Vitry-sur-Seine
    06 /08
    Jimmy, 30 ans, informaticien, Vitry-sur-Seine
    Ma mère est partie quand j’avais deux ans. Dans la cité où j’ai grandi avec mon père et sa nouvelle femme, ça ne se fait pas de dire que sa mère est lesbienne.
    © Zabou Carrère
  • Lola, 22 ans, étudiante en langues étrangères, Montpellier
    07 /08
    Lola, 22 ans, étudiante en langues étrangères, Montpellier
    Pour moi, l’adoption par les couples homosexuels est quelque chose de tellement naturel que je n’y vois même pas matière à débat. L’important, c’est l’amour qu’on peut donner à un enfant, pas le schéma familial.
    © Zabou Carrère
  • Jean-Eric, 45 ans, enseignant-chercheur, Paris
    08 /08
    Jean-Eric, 45 ans, enseignant-chercheur, Paris
    L’homosexualité, c’est quelque chose d’accessoire. Ce qui importe dans une histoire de famille,­ c’est tout le reste : la séparation, le deuil, les secrets.
    © Zabou Carrère

30 portaits de fils et filles d'homosexuels. Chacun a accepté d'être photographié. Chacun a raconté son histoire. Les portraits sont exposés à Paris à la galerie Benj, dans le 11ème arrondissement.

Le livre Fils de ... est disponible en librairie depuis le 4 novembre (aux éditions Trans Photographic Press).