Avec "Pulp", Romain Duris revient à sa passion première : le dessin

Par @Culturebox
Publié le 10/09/2017 à 12H46
Romain Duris et l'un de ses dessins publiés dans "Pulp". 

Romain Duris et l'un de ses dessins publiés dans "Pulp". 

© WOSTOK PRESS/MAXPPP/ Romain Duris, "Pulp"-Editions Textuel

On le connaissait comédien, on le découvre dessinateur. Pourtant, l'acteur fétiche de Cédric Klapisch crayonne depuis toujours. Il pensait en faire son métier avant que le cinéma ne le détourne de sa vocation première. Son premier recueil, "Pulp", est une compilation de dessins et peintures, souvent teintés d'humour noir et d'érotisme. Un objet très personnel dévoilé sur le plateau du Soir 3.

Révélé en 1994 dans "Le péril jeune" de Cédric Klapisch, Romain Duris est devenu l'une des figures majeures du cinéma français. Pourtant, le beau gosse aux rôles souvent torturés ne se destinait pas du tout au cinéma. 

"Je me préparais à être dessinateur"

"Je me préparais à être dessinateur, le cinéma est arrivé par hasard" a-t-il confié sur Europe 1. Depuis l'âge de 15 ans, en effet, il n'a cessé d'exprimer son imaginaire sur des feuilles ou des carnets. "C'est resté non pas caché mais personnel, intime" précise le comédien. Même s'il n'a cessé d'enchaîner les tournages avec plus de 50 films à son actif, il n'a jamais laissé tomber le crayon et le pinceau. "J'ai besoin physiquement de me retrouver seul et le dessin est un très bon exutoire, un endroit où je me retrouve moi" explique-t-il.

Pulp

 "Pulp", son premier recueil publié aux éditions Textuel, rassemble des dessins et peintures à la fois très anciens et récents. Une sorte de compilation de ses meilleures toiles depuis l'adolescence. Parmi ses sources d'inspiration : l'auteur de BD américain Robert Crumb, figure de proue des comics libertaires et Alain Le Saux, illustrateur renommé qui l'a pris un temps sous son aile. 

Dessinateur érotique ?

L'univers du Duris dessinateur est très empreint d'érotisme mais le comédien se défend d'être un obsédé sexuel ! "Il y a beaucoup de corps" reconnaît-il à propos de son album. Mais selon lui, "érotique est un bien grand mot. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de vie, du désir, du charnel. On se touche, les personnages se mordent, les bouches se touchent... Moi, je trouve ça plutôt rigolo !" 

duris pulp 2 © "Pulp" de Romain Duris - Editions Textuel

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour publier ses dessins ? Sans doute par pudeur car contrairement au cinéma, où il interprète des rôles, il dévoile ici son intimité propre. "Il faut un certain culot pour se dévoiler" confie l'acteur, mais il a senti que c'était le moment. "[L'album] s'est fait avec bonheur, plaisir. C'est un objet joyeux et ça se sent !" 

Un album et une exposition à Paris 

La sortie de l'album s'accompagne d'une exposition de ses dessins à la galerie Cinéma Anne-Dominique Toussaint, dans le 3e arrondissement de Paris, du 15 septembre au 4 novembre. 

duris pulp 3 © "Pulp" de Romain Duris - Editions Textuel

Si les fans de Duris l'acteur sont quelque peu déroutés par ses illustrations, qu'ils se rassurent : le comédien n'a pas l'intention de lâcher les plateaux de tournage. Il sera bientôt à l'affiche de quatre films : "Tout l'argent du monde" de Ridley Scott, "Fleuve noir" d'Erick Zonca, "Dans la brume" de Daniel Roby et "Madame Hyde" de Serge Bozon. 

"Pulp" de Romain Duris
(Editions Textuel  - 168 pages - 29 €)