Amélie Nothomb : "Alice au pays des merveilles, c'est un enchantement !"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/11/2015 à 18H19, publié le 26/11/2015 à 18H06
Amélie Nothomb invitée sur le plateau de France 2 pour parler de la réédition du conte "Alice au pays des merveilles"

Amélie Nothomb invitée sur le plateau de France 2 pour parler de la réédition du conte "Alice au pays des merveilles"

© France 2 / Culturebox

A l'occasion des 150 ans du livre "Alice au pays des merveilles", les éditions des Saints Pères publient ce jeudi 26 novembre un coffret comprenant le manuscrit original et le prequel qui servit de matrice au conte définitif. Avec son grand chapeau noir et son verbe haut, la romancière belge Amélie Nothomb a accepté de signer la préface de ce classique de la littérature enfantine.

La jeune Alice de Lewis Carroll n’a pas toujours voyagé au "Pays des merveilles". Elle vécut aussi sous terre ainsi que le révèle un manuscrit extraordinaire écrit et illustré de la main du timide professeur Charles Dodgson, alias Lewis Carroll.
Le manuscrit "Les aventures souterraines d’Alice" ("Alice’s Adventures Under Ground") publié ce 26 novembre en version originale dans un coffret par les Editions des Saints Pères a servi de matrice aux deux chefs-d’oeuvres "Alice au pays des merveilles" et "De l’autre côté du miroir".

L'écrivain Amélie Nothomb, invitée sur le plateau des Cinq Dernières minutes de France 2, revient sur la préface qu'elle a rédigée à l'occasion de la réédition du célèbre conte du Britannique Lewis Carroll.
"C'est un livre formidable pour les enfants qui l'adorent, mais aussi pour les adultes", explique l'écrivain. "C'est un univers formidable que celui de Lewis Carroll. Pour lui, le langage est tout puissant, il peut tout", détaille Amélie Nothomb à Elise Lucet

Un monument de la littérature enfantine

"C'est un chef d'oeuvre pour les enfants mais c'est un livre que l'on peut lire à tous les âges, car c'est très bien écrit", affirme la romancière belge. Elle ajoute à ce propos que Virginia Woolf considérait que le conte de Lewis Carroll permettait aux adultes de redevenir enfant. Sur la personnalité d'Alice, Amélie Nothomb ne tarit pas d'éloges: "Alice a raison de suivre le lapin blanc, de faire confiance à sa curiosité. Elle est combative", s'enthousiasme-t-elle. "Lewis Carroll s'est inspiré d'une petite fille dont il était le précepteur, mais ce conte va plus loin, il décrit parfaitement l'image d'une enfant idéale, à la fois intelligente, curieuse, pleine de vie".
Les éditions "Les saints-pères" publient le manuscrit original et le prequel des aventures d'Alice

Les éditions "Les saints-pères" publient le manuscrit original et le prequel des aventures d'Alice

© Editions les Saints-Pères

Mon préféré ? Le chapelier fou évidemment !

Amélie Nothomb est particulièrement émerveillée par le langage et la logique de Lewis Caroll : "Le langage est tout puissant".

Son personnage préféré est sans aucun doute, l'impertinent chapelier fou : "il n'est pas très aimable mais il prétend avoir des relations et qu'il suffit de bloquer l'horloge à 13h30 pour pouvoir manger à n'importe quel moment", confie l'écrivain.
"Ce livre est un enchantement. C'est très drôle, c'est très bien écrit. Il ya du plaisir, il ne faut donc évidemment pas s'en priver", conclut-elle.
Pour la première fois en France, le manuscrit du plus célèbre de tous les contes est publié dans un luxueux coffret. 

Pour la première fois en France, le manuscrit du plus célèbre de tous les contes est publié dans un luxueux coffret. 

© Editions les Saints-Pères

Alice : une histoire d'amour interdit

Le personnage qui a inspiré Lewis Caroll est bien réel mais intouchable, car trop jeune. "En juillet 1862, Charles Dodgson, 30 ans, précepteur de son état, tombe éperdument amoureux d’Alice Liddell, alors âgé de 10 ans (...) Conscient de son problème, Dodgson décide d’écrire, pour patienter, un conte dont l’objet de sa passion serait l’héroïne", raconte la romancière belge.

L’histoire des "Aventures souterraines d’Alice" est celle racontée un jour d’été 1862 par Charles Dodgson pendant une promenade en barque sur la Tamise avec les trois filles (Lorina, Alice et Edith Liddell) du proviseur du Christ Church College où il enseigne. Il est question d’une jeune Alice poursuivant un lapin blanc qui se retrouve au centre de la terre dans un univers enchanté et inquiétant.
Le coffert préfacé par Amélie Nothomb contient deux livres

Le coffert préfacé par Amélie Nothomb contient deux livres

© Editions les Saints-Pères

En novembre 1864, il offre enfin à Alice le livre qu’elle lui avait réclamé deux ans plus tôt. Le récit compte 90 pages et 37 illustrations, toutes de Carroll lui-même. L’ouvrage connaît un succès immédiat. Lewis Carroll imaginera une suite, "De l’autre côté du miroir", publiée en 1871.

Fort de son succès, Lewis Carroll demande aux parents Liddell la main d’Alice. Il a 36 ans, elle en a 16.  « A l’époque un homme de 36 ans qui épouse une fille de 16 ans, c’est non seulement légal mais normal », affirme Amélie Nothomb. « Pourtant, ajoute-t-elle, la main d’Alice lui est froidement refusée ». Lewis Carroll ne s’en remettra jamais.

Coffret "Alice au pays des Merveilles" et Alice's Adventure Underground - Editions Les Saints Pères
Date de sortie : 26 novembre 2015 -224 pages - 139 €