120 ans du Belem : l’hommage des peintres et écrivains de la Marine

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/12/2016 à 17H01, publié le 28/12/2016 à 16H02
Anne Smith, l'une des 22 peintres de Marine à avoir collaboré au livre "Hommage au Belem".

Anne Smith, l'une des 22 peintres de Marine à avoir collaboré au livre "Hommage au Belem".

© France 3 / Culturebox

En 2016, le Belem a fêté ses 120 ans. Un événement célébré comme il se doit par les peintres et écrivains de Marine qui lui ont consacré un ouvrage : "Hommage au Belem". A travers leurs mots et leurs coups de pinceaux les artistes ont déclaré leur flamme au trois-mâts, fleuron de la Marine nationale.

"C’est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau". Dans sa célèbre chanson, Hugues Aufray aurait pu parler du Belem tant la silhouette du navire est élégante. Construit en 1896 par les chantiers Dubigeon de Chantenay près de Nantes, le dernier des grands navires  de commerce du XIXe siècle vient de fêter ses 120 ans.

Reportage : C. Proutière / T. Bouilly / B. Thibaut
Un événement qui a donné lieu en juin dernier à une remontée triomphale de la Loire de St Nazaire à Nantes – son port d’attache - et à plusieurs jours de célébration. Et pour prolonger la fête, 22 peintres et 7 écrivains de Marine ont collaboré à un superbe ouvrage, "Hommage au Belem" paru chez Gallimard.
La remontée de la Loire en juin dernier.

La remontée de la Loire en juin dernier.

© Marc Roger / Photopqr / Ouest-France
A l’été 2015, ils ont embarqué à bord du mythique voilier afin d’en saisir l’essence. Parmi ces invités de marque, Isabelle Autissier, Patrick Poivre d’Arvor et Yann Queffelec. Le prix Goncourt 1985 pour les Noces barbares, ressent une véritable passion pour le navire :
"Sur le Belem, on chante la mer, on apprend la mer, les constellations, on dépouille ses vanités urbaines. On vibre au son du navire, on fait corps avec lui et le dépassement collectif s’accomplit dans l’anonymat d’un cap bien tenu."
"Hommage au Belem" paru chez Gallimard.

"Hommage au Belem" paru chez Gallimard.

© Gallimard
Des mots pour les auteurs, des touches de couleur pour les peintres. Sous la direction de Jacques Rohaut, président des peintres officiels de la Marine, une vingtaine d’artistes a livré sa vision du Belem. Pour Anne Smith, peintre de la Marine depuis 11 ans, le bateau a quelque chose de mystérieux un côté intemporel qu’elle a voulu traduire à travers une esquisse à la fois brute et poétique. "Le défi c’était de trouver un code pour faire passer ce que l’on ressent aux gens". Le pari est plutôt très réussi.

"Hommage au Belem" apr les peintres et écrivains de Marine paru chez Gallimard. 192 pages - 30 euros.