Baru, le président engagé et rock'n'roll d'Angoulême 2011

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 28/01/2011 à 10H10
Baru, le président engagé et rock'n'roll d'Angoulême 2011

Baru, le président engagé et rock'n'roll d'Angoulême 2011

© Culturebox

Gros plan sur Baru, le président du 38ème Festival International de la BD d'Angoulême. Celui qui décrocha le Grand Prix en 2010 s'est fait connaître avec ses romans graphiques, engagés et axés sur le social. Avec lui, cette édition devrait être tout sauf terne. Le 29 janvier, il participera au concert de dessins avec Jon Spencer et son groupe Heavy Trash.

Pour découvrir l'oeuvre de Baru, une rétrospective intitulée "DLDDLT" ("Debout les damnés de la terre") est organisée durant le festival. Elle regroupe près de 800 dessins signés Baru mais aussi des films documentaires sur l'émigration en France, sur des fermetures d'usines. Une façon de rappeler les origines ouvrières de ce dessinateur de 63 ans. Né en Lorraine, Hervé Baruléa (son vrai nom) n'a jamais quitté cette région. Fils d'un ouvrier ajusteur originaire d'Italie et d'une bretonne, Baru est un autodidacte, qui fut d'abord prof de gym au collège avant de fonder le journal "Téméraire" en 1975 à Nancy. L'expérience tournera court mais lui permettra de faire ses classes. Le talent devait être là car Baru est devenu un familier d'Angoulême où il décrocha des récompenses en 1991, 1996 et 2010. Il fut aussi l'un des premiers à se lancer dans le "roman graphique" avec un titre devenu culte, "L'Autoroute du soleil", un road-movie de 400 pages. Pour le résumer, un de ses éditeurs dit ceci : "c'est un auteur incontournable, ancré dans le réel, aux propos sociaux et adultes assumés. C'est aussi un formidable dessinateur du mouvement du quotidien, de la vie."

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Toutes les vidéos sur le 38ème festival de BD d'Angoulême
->> Jean-Louis-Pesch-et-Tehem-au-festival-de-la-BD d'Angers