Wolinski fait coup double avec une expo et une anthologie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/05/2012 à 09H29
Wolinski en 2009 avec la couverture de "Le pire a de l'avenir"

Wolinski en 2009 avec la couverture de "Le pire a de l'avenir"

© Capman/Sipa et Le Cherche Midi

Le corrosif Georges Wolinski, monument du dessin de presse, est à l'honneur avec une actualité à double détente ces prochaines semaines. Le 16 mai, il publie une anthologie, puis la BNF lui consacre une exposition à partir du 29 juin.

Souvenirs, aveux et ronchonnements
Dans "Le pire a de l'avenir", épaisse anthologie de près de mille pages, Georges Wolinski se raconte pour la première fois, en dessins bien sûr, mais aussi en mots, laissant entrevoir des pans entiers de sa vie, sans rien sacrifier à son humour noir et égrillard.

A 78 ans fin juin, et toujours irrévérencieux, Wolinski raconte en une vingtaine de chapitres, comment il est devenu dessinateur, ce qu'est pour lui le dessin d'humour, son attachement à Hara-Kiri, ses voyages de Moscou à Cuba, sa vision de la politique. De nombreux dessins, dont certains jamais publiés, accompagnent ses méditations, aveux, ronchonnements et aphorismes politiquement incorrects.

En 1960, pendant la Guerre d'Algérie, "j'ai dessiné une parodie d'un poème de Victor Hugo +Après la bataille+, que j'ai porté à Cavanna, à ma première permission. Il l'a publié dans Hara-Kiri, numéro 7, et je n'ai plus quitté cette bande (...) : Choron, Cavanna, Gébé, Cabu, Reiser, etc.", se souvient-il.

"En 1970, je pars à Cuba. Je suis sur la tribune avec Fidel. J'y retournerai plus de dix fois comme juré de la biennale de l'humour", raconte-t-il encore. Il évoque aussi son voyage en 1977 en URSS, invité par La Pravda, quand il travaillait à L'Humanité.

"La vie est une suite de moments, moments en morceaux, de plaisir, d'angoisse, et de réflexions. Il y a un moment où il faut s'en aller", écrit-il aussi avec une gravité inédite.

Un dessin de Georges Wolinski.

Un dessin de Georges Wolinski.

© Georges Wolinski
"Le pire a de l'avenir" de Georges Wolinski - Le Cherche Midi (23,90 euros) en librairie le 16 mai

Exposition à la BNF
En 50 ans d'une carrière prolifique, le dessinateur a collaboré à plus de 40 journaux, de Hara-Kiri à Paris-Match, en passant par L'Humanité et Libération. Il a également produit une centaine d'albums, réalisé publicités et affiches, pièces de théâtre, films et sketchs télévisés.

A partir du 29 juin, il est à l'honneur à la Bibliothèque nationale de France. L'institution propose "Wolinski, 50 ans de dessins", une exposition réunissant 500 de ses dessins originaux sélectionnés parmi une collection entrée récemment à la BNF, grâce à un don de l'auteur. 

"Wolinski, 50 ans de dessin", du 29 juin au 2 septembre
Bibliothèque Nationale de France - Site François Mitterrand
Entrée Libre