Violences contre les femmes : polémique à Toulouse sur une BD

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 25/11/2014 à 16H02, publié le 25/11/2014 à 15H03
Case de la BD "Les Crocodiles" de Thomas  Mathieu, édition du Lombard

Case de la BD "Les Crocodiles" de Thomas  Mathieu, édition du Lombard

© Thomas Mathieu, Editions du Lombard

Une polémique a éclaté à Toulouse sur la tenue mardi, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, d'une exposition de planches d'une BD du dessinateur belge Thomas Mathieu illustrant de manière crue le harcèlement et le sexisme ordinaires contre elles.

Il s'agit de planches provenant de l'album "Les Crocodiles" (Le Lombard), réalisées à partir de témoignages réels. Selon le PS, une élue UMP Laurence Katzenmayer aurait estimé en réunion de commission que ces planches affichent un langage "vulgaire" et "immoral", ce que cette dernière dément. 

Ce projet avait été présenté à la mairie il y a deux mois parmi une vingtaine d'autres pour cette journée d'exposition en plein air au Square Charles de Gaulle, juste derrière la place du Capitole. 
"Les crocodiles" de Thomas  Mathieu : première de couverture, éditions du Lombard

"Les crocodiles" de Thomas  Mathieu : première de couverture, éditions du Lombard

© Thomas Mathieu, Editions du Lombard
Mais ces planches "n'ont pas été retenues", souligne-t-on à la mairie. "Un flyer publié il y a un mois sur le programme de cette journée montre bien que le projet n'avait déjà pas été retenu puisqu'il n'y figure pas", précise-t-on encore.

Pourtant, dans un courrier adressé le 19 novembre au maire Jean-Luc Moudenc et signé notamment par Claude Raynal, le président du groupe socialiste au sein de Toulouse métropole, il est précisé que ce projet a été "abandonné" pour la journée du 25 novembre et par la suite pour être mis à la disposition des communes du Grand Toulouse. Cet "abandon" n'a été annoncé que le 17 novembre, précise M. Raynal. "Nous regrettons et condamnons l'abandon de cette exposition", lit-on dans la lettre des socialistes.
Planche de "Les Crocodiles" de Thomas  Mathieu, éditions du Lombard

Planche de "Les Crocodiles" de Thomas  Mathieu, éditions du Lombard

© Thomas Mathieu, éditions du Lombard
Dans sa réponse, M. Moudenc rappelle que le projet n'avait pas été retenu il y a "plus de deux mois", d'autres "ayant été jugés meilleurs pour faire passer le message en faveur des femmes". Il explique aussi que la décision de ne pas montrer cette exposition aux autres communes de Toulouse Métropole est due à une "situation budgétaire dégradée", mais il laisse le soin aux mairies des communes d'exposer ou non "Les Crocodiles".

En tout cas, le groupe Europe Écologie les Verts a décidé d'exposer mard en fin d'après-midi ces planches sur le Square Charles de Gaulle lors d'un rassemblement.