Tony Sandoval fait la classe au Festival BD de Solliès-Ville

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/08/2015 à 17H33, publié le 27/08/2015 à 17H21
Auteur et dessinateur, Tony Sandoval prodigue ses précieux conseils aux jeunes stagiaires 

Auteur et dessinateur, Tony Sandoval prodigue ses précieux conseils aux jeunes stagiaires 

© France 3 Culturebox

Solliès-Ville s'apprête à accueillir son 27e Festival BD du 28 août au 30 août mais certains auteurs sont déjà arrivés dans la cité varoise. C’est le cas du scénariste et auteur mexicain Tony Sandoval. Il vient proposer des stages de bande dessinée à des artistes en herbe. Certains sont des habitués qui ne manqueraient ces ateliers pour rien au monde.

Ces stages proposés dans le cadre du Festival BD de Solliès-Ville sont devenus un rendez-vous très prisé des jeunes dessinateurs. Entièrement gratuits, ils sont ouverts aux jeunes de 10 à 20 ans. Près de 70 sont accueillis durant quatre jours, à raison de deux séances de travail par jour, le tout encadré par plusieurs dessinateurs. Cette année, c’est Tony Sandoval et Philippe Gauckler (auteur de l’album de SF "Le convoi") qui encadrent les artistes en herbe.

Reportage : N. Ramirez / P. Curt / C. Parès
Né au Mexique en 1973, Tony Sandoval vit aujourd’hui à Berlin. S’il a travaillé quelques années dans des agences locales de graphisme et de design, il est autodidacte pour ce qui est de la BD. Scénariste, auteur et dessinateur, il a su trouvé un style graphique très personnel. Certains thèmes sont récurrents chez lui : le mal être adolescent, la solitude, l’ennui, la mort, les rapports humains, les illusions perdues. Parmi ses albums, on peut citer "Vieille Amérique" en 2005, "Le Cadavre et le sofa" en 2007 aux éditions Paquet, la série "Nocturno" (de 2008 à 2012), "Domboy" (2013) et enfin "Mille tempêtes" paru cette année toujours aux éditions Paquet.
1000 tempêtes T. sandoval © Paquet 2015 Sandoval
Tony Sandoval, qui est un habitué du festival de Soliès-Ville, réalisera une illustration sur grand écran, en musique et en direct devant le public le samedi 29 août sur la place Aicard.

Une souscription pour conserver la gratuité

En 27 ans d’existence, le Festival BD de Solliès-Ville a déjà attiré près de 250 artistes parmi lesquelles des grands noms comme Franquin, Jean “Moebius” Giraud, Gotlib, Tardi, Enki Bilal, Art Spiegelman ou Jiro Taniguchi. Mais cette année, face à l’annulation de nombreux festivals, les organisateurs ont décidé de lancer une souscription sur la plateforme Ulule afin de récolter 3000 euros. Une somme nécessaire pour maintenir la gratuité du festival et notamment celles des ateliers BD. Bonne nouvelle : au 27 août, plus de 5000 euros ont été collectés !
L'affiche du festival BD Solliès-Ville 2015 est signée José Muñoz

L'affiche du festival BD Solliès-Ville 2015 est signée José Muñoz

© Muñoz

Des animations et des Prix

De quoi ouvrir avec le sourire cette 27e édition présidée par l’artiste argentin José Muñoz, lauréat du Grand Prix d’Angoulême en 2007. Côté animations : séances dédicaces bien sûr mais aussi expositions, projections/spectacles, tables rondes, master class, performances live, lectures en peinture, atelier lithographie...

Le Festival décernera aussi ses Soleils d'or : Grand Prix, Meilleur album de l'année, Meilleur graphiste, Meilleur scénariste, Meilleur album jeunesse. Palmarés le 28 août à 18h30 !