Sempé dessine des pièces de la Monnaie de Paris

Par @Culturebox
Publié le 29/05/2014 à 10H41
Sempé pose pour l'émission "La Traversée du miroir" sur France 5 le 19 janvier 2012.

Sempé pose pour l'émission "La Traversée du miroir" sur France 5 le 19 janvier 2012.

© Baltel / Sipa

Le dessinateur et humoriste Sempé a réinventé pour la Monnaie de Paris les symboles de la République sur quelque quatorze pièces de collection en argent et une en or, signées par l'artiste qui a placé cette série sous le signe de la balade à vélo, qui symbolise pour lui la liberté.

La première série de six pièces de 10 euros en argent incarnant les valeurs républicaines de Liberté, Egalité et Fraternité, et une autre pièce de 50 euros, également en argent, représentant la Paix, sera disponible à partir du 2 juin à la Poste dans les 2.800 bureaux participants, à la boutique de la Monnaie de Paris ou sur son site.

Sept autres pièces en argent signées Sempé (6 de 10 euros et une de 50 euros), ainsi qu'une exceptionnelle pièce en or de 500 euros, incarnant la République, seront proposées en septembre. Ces pièces, qui devraient séduire les fans de Jean-Jacques Sempé et les amateurs d'objets précieux, sont déclinées autour des quatre saisons avec, pour fil rouge, la bicyclette chère au dessinateur de 81 ans. Les personnages, leurs vêtements ou les décors du paysage se transforment sur chacune des pièces.
Une pièce en argent illustrant la passion de Sempé pour le vélo...

Une pièce en argent illustrant la passion de Sempé pour le vélo...

© Capture d'écran du site de la Monnaie de Paris
Amoureux de la bicyclette
"Ah le vélo !", s'exclame Sempé. "C'est un tel symbole de liberté pour moi que lorsque j'ai dû travailler sur Liberté Egalité Fraternité, il n'était pas possible de penser à autre chose qu'à un vélo", a confié à l'AFP l'illustrateur du "Petit Nicolas", également connu pour ses dessins de presse humoristiques. "J'ai d'ailleurs fait un livre dont le titre était 'Simple question d'équilibre' et qui résume bien mon amour pour la bicyclette", ajoute Sempé.

"J'étais très flatté, avoue-t-il, que la Monnaie de Paris me demande de créer ces pièces. Cela m'amuse évidemment d'imaginer que mes dessins sont utilisés pour symboliser les valeurs de la République". Il se souvient : "Et puis, j'ai beaucoup pratiqué la gravure, c'est une technique que j'aime. J'ai édité, parfois en même temps qu'un album, quelques dessins réalisés en gravure. J'ai notamment travaillé longtemps avec les ateliers Lacourière, puis (le graveur d'art) René Tazé. J'aurais aimé faire une exposition, un jour, de toutes mes gravures", relève Sempé, qui a publié un savoureux album, "Bourrasques et accalmies", en 2013.

Sur le site de la Monnaie, un tirage au sort est d'ores et déjà programmé pour tenter de gagner un coffret de pièces (inscriptions jusqu'au 16 juin).