Rencontre avec Benoît Preteseille, auteur de BD, éditeur et chanteur !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/12/2011 à 11H12
  •  Benoît Preteseille
  •  Benoît Preteseille
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  •  Benoît Preteseille
    Benoît Preteseille © France3/culturebox
  •  Benoît Preteseille
    Benoît Preteseille © France3/culturebox

Alors que le festival de bande dessinée d'Angoulême se prépare activement à recevoir auteurs et amateurs du neuvième art du 26 au 29 janvier 2012, nous avons rencontré l'un des jeunes auteurs qui avait fait sensation lors de l'édition 2011. Benoît Preteseille avait alors connu sa première sélection officielle en compétition avec "L'art et le sang", paru aux éditions Cornélius. Un livre drôle et méchant qui rend hommage à l'esthétique du début du XXème siècle. Un an plus tard, Benoît Preteseille revient avec "Maudit Victor".

 

 

Benoît Petreseille aime maîtriser tous les aspects de son art, de la création à la publication. Pour son travail, il a été repérée par les Editions Cornelius, qui publient également les bandes dessinées d'artistes prestigieux comme Crumb. Et pour metter en valeur le travail des autres et l'idée qu'il se fait du neuvième art, il  a décidé de fonder en 2004 sa propre maison d'édition, Warum, avec son acolyte Wandrille Leroy. Ils ont aujourd'hui dans leur catalogue une trentaine d'auteurs, parmi lesquels de jois succès, comme celui qu'a connu Aude Picault avec sa série des "Moi je".

Son actualité d'auteur, en 2011, fut la sortie de "Maudit Victor". Ou l'histoire d'un pauvre garçon qui commence par se crever un oeil et qui finit par ne plus pouvoir peindre autre chose que des chevaux !

Maudit Victor de Benoît Preteseille

Maudit Victor de Benoît Preteseille

© Editions Cornelius

Et puis,  certains connaissent également Benoît Petreseille sous le nom de Benoît Tranchand. Une identité qu'il utilise quand il revêt son costume de chanteur de rock dans le duo qu'il forme avec Sophie Le Roy,  "Savon Tranchand". Bref, vous l'aurez compris, Benoît Preteseille est un artiste touche à tout, passionné et rigoureux. Nul doute qu'il devrait faire encore beaucoup parler de lui dans les années à venir !

Savon Tranchand avait donné un concert-dessin lors du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2011. la performance graphique est signée Thibault Balahy