"Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde": elle tombe de haut, on ne s'envole pas

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/04/2012 à 17H49
Comment j'ai voulu détruire le monde, Bicargo

Comment j'ai voulu détruire le monde, Bicargo

© Bicargo

"Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde ?". C'est la question à laquelle va tenter de répondre Deirdre, une jeune "non terrienne", avec un voyage initiatique. Il s'agit d'un premier album de BD en solo, signé Bicargo.

 

 

Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde...

Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde...

© Bicargo / Ankama

 

Deirdre est née et vit dans une station spatiale supposée idéale, où l'on imagine le futur des humains, loin d'une planète Terre en danger et dans un environnement protégé. La jeune femme aime les expériences menées ici, mais elle rêve aussi de cette lointaine terre, de la mer qui s'y trouve, du vent, de l'air changeant. D'ailleurs, elle entretient depuis quelques mois une relation virtuelle avec Karl, qui vit là-bas. Sa décision est prise, elle va faire le voyage...

 

Extrait de "Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde"

Extrait de "Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde"

© Bicargo / Ankama

 

Une fois sur Terre, rien ne va se passer comme prévu. Deirdre découvre la complexité des rapports dans la société, certaines injustices, le coût de la vie. Son ami n'est pas comme elle l'attendait. La déception est grande. Mais le propos de l'auteur n'est pas ici de livrer une fiction futuriste. Le monde décrit, ressemble bien à notre société actuelle, avec un graphisme mêlant esthétique des années 70 et dessins d'anticipation de l'époque. Il s'agit de livrer un regard sur notre société, sévère, excluante, et parfois humaniste, sous forme de critique sociale déguisée.

 

Couverture de : "Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde'

Couverture de : "Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde'

© Bicargo / Ankama

 

On regrettera toutefois la simplicité du récit et de l'évolution des personnages. Cette bande dessinée se destinerait plutôt à un public adolescent, ou à des fans de ce graphisme entre comics et sixties.