"Minus", le choix de la libraire pour un public averti !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/02/2012 à 10H23
"Minus"

"Minus"

© Editions Drugstore

Cet album là est réservé à un public averti. Parce qu'un public averti en vaut deux. Minus, c'est une ambiance. Lourde, tranchée en noir, blanc et gris, déviante.

Minus, c'est votre collègue de boulot, le jeune gars bien dans ses baskets, le sourire enjôleur épinglé sur la face, qui tape sur l'épaule de tout le monde. Le jeune loup qui se fait bien voir pour être sur que son masque est bien ajusté sur son visage. Il ne rate pas une soirée avec ses coéquipiers, il les écoute pendant des heures, le cortex bourré de cynisme et de fiel. Minus, c'est le mec cool de l'équipe. On ne sait pas trop si il bosse vraiment sur des dossiers, en tout cas il fait ce qu'il faut pour qu'on le croit et pour ne pas avoir d'embrouilles avec le boss. Mais, forcément, le bonhomme a des petits soucis. Avec les femmes notamment. Impossible de se caser. Les sentiments l'encombreraient. Et surtout, ça l'empêcherait de s'adonner à son petit plaisir secret : passer des soirées entières à besogner des poupées moulées.

La différence entre une poupée moulée en silicone et une poupée gonflable, c'est son réalisme. Presque comme une vraie femme, la parole, les sentiments et les problèmes en moins. Et quand on a fini, on peut la remiser au placard ou en commander une autre. Parfois, Minus est victime de ses pulsions. C'est pourquoi toutes les filles du bureau y sont passées. Combien de temps ce personnage schizophrène va bien pouvoir sauver les apparences? Tout le monde commence à se douter de quelque chose.

"Minus, c'est votre collègue de boulot"

"Minus, c'est votre collègue de boulot"

© Editions Drugstore

Après "E dans l'eau", un polar sordide, Rica signe là un OVNI dérangeant. Graphiquement, on pense tout de suite à Mezzo (le Roi des Mouches) ou à Charles Burns (Black Hole). De bien belles références. Derrière le choc du sujet, on lit la solitude, la misère sexuelle et affective bien réelle dans notre société. Ce sont des choses que l'on tait. Peu importe qu'il y ait tabou ou non, Rica a décidé de raconter ça, au premier degré. Sans rien cacher. Comme un écorché. Son scalpel à lui, c'est l'encre qu'il pose sur le papier.

Minus, de Rica,
Ed. Drugstore - 17,25€

Marie Rameau - Librairie Bulles de Salon - 45 rue Carnot 92300 Levallois-Perret

Marie Rameau - Librairie Bulles de Salon - 45 rue Carnot 92300 Levallois-Perret

© DR