Mi petit, mi grand… Quand Zep fait de Titeuf un réfugié

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/09/2015 à 12H52, publié le 09/09/2015 à 11H29
Zep et son blog sur le Monde.fr

Zep et son blog sur le Monde.fr

© AFP PHOTO / THOMAS SAMSON -

Dans son blog hébergé par le Monde.fr, Zep, le dessinateur de bande dessinée, publie une planche de son héros, Titeuf. Le petit garçon jovial à la houppette se retrouve sous les bombardements, plongé dans la guerre, contraint à la fuite.

Alors que Titeuf est houspillé pour être à l'heure à l'école, une bombe explose. Son père est enseveli sous les décombres. Les dessins suivants montrent Titeur fuyant dans une ville transformée en champ de bataille. Son copain Hugo git sur la chaussée, Manu est abattu sous ses yeux. Le bus scolaire saute sur une mine, la maitresse est tuée sur le coup.

Sans nouvelles de Nadia et Ramatou, Titeuf réussit à s'enfuir et à se cacher avec une fillette, Dumbo, : "Faut qu'on marche jusqu'à la frontière, les guerres ça s'arrête toujours à la frontière". Mais après trois jours de marche, épuisés et affamés, des barbelés et des tirs les empêchent de passer. Le dernier dessin est un carré noir, Titeuf crie "Au secours !".

Et l'on repense bien sûr au petit Aylan, ce syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage turque, qui a ému le monde entier...

La planche de Zep est publiée alors que la France commence à accueillir des réfugiés syriens en provenance d'Allemagne. Dans la matinée, 53 personnes sont arrivées en bus à Champagne-sur-Seine, en Seine-et-Marne, où ils ont été pris en charge par la Croix-Rouge et d'autres exilés sont attendus dans un centre de loisirs de Cergy-Pontoise, dans le Val-d'Oise, ainsi qu'à Bonnelles, dans les Yvelines. La France s'est engagée à accueillir 24.000 réfugiés sur deux ans.

Les dessins du blog illustré de Zep, "What a wonderful world", doivent sortir en album chez Delcourt cet automne.

Mi petit, mi grand... A lire dans le blog de Zep sur le Monde.fr