"Les Grands Peintres" : Toulouse-Lautrec en BD au cœur d'une aventure policière

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Publié le 17/04/2015 à 09H44
Les grands peintres - Toulouse-Lautrec Olivier Bleys et Yomgui Dumont (Glénat)

Les grands peintres - Toulouse-Lautrec Olivier Bleys et Yomgui Dumont (Glénat)

© Yomgui Dumont / Glénat

Une nouvelle série BD consacrée aux grands peintres donne carte blanche à des binômes scénariste-dessinateur pour évoquer un peintre, et la genèse d'un de ses tableaux. Olivier Bleys et Yomgui Dumont se sont attaqués à Toulouse-Lautrec, et ont imaginé une histoire policière autour de "Panneaux pour la baraque de la Goulue". Ils expliquent comment ils se sont emparés de l'œuvre de ce grand peintre.

Dans les milieux interlopes de Montmartre à la fin du XIXe

Dès la première page, l'atmosphère est installée : des lustres et des drapeaux bleu blanc rouge, des femmes bien fardées et des bourgeois venus s'encanailler. L'ambiance est festive. Un homme au balcon annonce l'attraction du moment. On est au Moulin rouge à la fin du XIXe siècle. Tout le monde attend la Goulue et le héros de l'histoire ne va pas tarder à entrer en scène, un tout petit bonhomme, barbe et chapeau : Toulouse-Lautrec, le célèbre "peintre du vice et des bas-fonds".
Toulouse-Lautrec © Yomgui Dumont
"C'est mon monde. J'aime beaucoup cette ambiance", explique Yomgui Dumont, le dessinateur de l'album, qui a proposé avec le scénariste Olivier Bleys de travailler sur Toulouse-Lautrec. "On avait déjà fait un album ensemble sur cette époque", ajoute le dessinateur, qui connaissait aussi déjà bien l'œuvre du peintre. "Mais je suis allé voir ses œuvres au Musée d'Orsay et je me suis documenté sur Internet", précise-t-il.

Toulouse-Lautrec au centre d'une intrigue policière
Oscar Wilde © Yomgui Dumont
Le principe de la série est de choisir une œuvre du peintre et d'imaginer une histoire autour de sa création. "Panneaux pour la baraque de la goulue" est un tableau qui a inspiré à Olivier Bley une intrigue policière.  "Il y a dans ce tableau une série de personnages, des célébrités de l'époque, les danseuses du Moulin rouge, et puis aussi l'entourage de Toulouse-Lautrec, comme Oscar Wilde et puis aussi d'autres personnages de l'époque, qui ne sont pas passés à la postérité, comme le représentant en champagne, ou un journaliste d'extrême-gauche qui avait déjà fait de la prison après avoir commis un attentat anarchiste…", explique Olivier Bleys, le scénariste.  "Je suis parti de tous ces personnages, un matériau suffisamment riche pour développer une trame policière", ajoute-t-il.
Croquis personnages de l'album "Toulouse-Lautrec" © Yomgui Dumont
Un scénario plein de péripéties, qui met en scène tous ces personnages réels, et d'autres, tout droit sortis de son imagination. L'histoire : un fait divers qui se déroule au début de l'année 1895. Des jeunes femmes de bonne famille disparaissent et les soupçons se concentrent sur le peintre et ses fréquentations douteuses… "C'est crédible, cela ressemble aux faits divers de l'époque" explique Olivier Bleys, qui s'est amusé avec cette histoire autour de La Goulue". 

"Un grand dessinateur"

Une fois le scénario ficelé - un texte d'une trentaine de pages qui ressemble à un scénario de film, avec des dialogues et des indications de mise en scène -,  il est livré au dessinateur Yomgui Dumont.  "Je tronçonne en planches, je travaille sur le rythme, les fins de page, et ensuite je travaille planche par planche", explique le dessinateur, qui dit avoir travaillé trois mois d'arrache-pied pour boucler le projet. Quelques ajustements sont parfois nécessaires, si les dialogues sont trop longs, ou qu'il faut en rajouter, "il y a un jeu de ping pong entre nous", explique le dessinateur.

"Pour le graphisme, je n'ai pas cherché à adapter mon style à celui du peintre. J'ai beaucoup regardé ses dessins. Toulouse-Lautrec était un grand dessinateur, et donc facile à appréhender en BD", ajoute-t-il. "'En revanche j'ai collaboré avec une coloriste pour la mise en couleurs et là, on a beaucoup travaillé sur la palette de Toulouse-Lautrec, et sur les ambiances".
Travail encrage et couleur sur une planche de Toulouse-Lautrec

Travail encrage et couleur sur une planche de Toulouse-Lautrec

© Yomgui Dumont et Drac
L'histoire du tableau "Panneaux pour la baraque de la Goulue" se dessine en filigrane de l'intrigue. On voit Toulouse-Lautrec faire des croquis, et peindre, sans que jamais le tableau n'apparaisse in extenso. "Je ne me voyais pas reproduire le tableau dans la BD", explique Yomgui Dumont. D'abord parce que je l'aurais mal fait… Mais aussi je trouvais ça amusant qu'on ne le voit pas complètement, qu'il soit juste évoqué, pour que le lecteur fasse la démarche d'aller le voir s'il avait envie de le découvrir vraiment", conclut Yomgui Dumont.

Bruegel l'ancien, George de la Tour, Vinci, David, Mondrian ... 10 albums par an jusqu'à 2017
Les grands peintres chez Glénat © France3/culturebox
"Toulouse-Lautrec" fait partie des trois albums qui inaugurent la série "Les grands peintres". Cette série a pour vocation de faire découvrir la personnalité des peintres, l'époque dans laquelle ils vivaient, leur statut, leur vie personnelle. Chaque numéro s'intéresse à une œuvre du peintre, et les conditions dans lesquelles elle est née. Cette partie là de l'histoire étant laissée à l'imagination des auteurs. Un carnet documentaire et pédagogique, conclut chaque album.
Couverture : "Les grands peintres - Toulouse-Lautrec"
Les grands peintres : Toulouse-Lautrec Olivier Bleys et Yomgui Dumont (Glénat - 56 pages - 14,50 €)
Les Grands Peintres : Goya d'Olivier Bleys et Benjamin Bozonnet (Glénat- 56 pages - 14,50 €)
Les grands peintres Jan van Eyck Dimitri Joannidès et Dominique Hé (Glénat- 56 pages - 14,50 €)