Le Tchadien Achou aux Rencontres du Dessin de Presse de Caen

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/04/2014 à 20H15, publié le 05/04/2014 à 17H34
Un dessin de Achou (détail)

Un dessin de Achou (détail)

© France 3/Culturebox

Les quatrièmes rencontres du dessin de presse se tiennent jusqu'au 5 avril 2014 au Mémorial de Caen. Des dessinateurs du monde entier viennent s'y rencontrer et rencontrer aussi leur public. Ce festival axé sur la couverture par les illustrateurs des conflits de la planète s’ouvre en direction des établissements scolaires. Le Tchadien Achou y a participé cette année.

Achou est un jeune dessinateur tchadien exilé depuis 10 ans en France. Ses dessins publiés dans la presse de son pays n'ont pas eu l'heur de plaire au régime en place et l'artiste-journaliste a du quitter le Tchad. Il poursuit en France son travail critique. Il était l'un des invités vedettes des quatrièmes rencontres du dessin de presse de Caen. Organisées au Mémorial, ces rencontres s'étendent aussi hors les murs. C'est ainsi que le dessinateur tchadien, de son vrai nom Adjim Danngar est allé rencontrer les élèves d'un lycée de la ville.

Reportage : PM Puaud / E. Flahaut / B. Munch

Un dessinateur précoce
C'est au lycée que la fièvre du dessin prend le jeune Achou, qui ne se nomme pas encore ainsi. Dés 1999, ses dessins sont publiés dans les quelques supports de presse libres de son pays. Ses thèmes mettent en cause le régime, sa corruption, la guerre au Darfour etc. Il est très vite contraint à l'exil et il choisit la France. Il se joint à un groupe de dessinateurs et scénaristes qui oeuvrent pour faire connaître la bande dessinée africaine. Leur travail collectif regroupé au sein de l'album "Une journée dans la vie d'un Africain" est récompensé au festival de la BD de Lyon. Achou participe régulièrementà des rencontres avec les élèves des lycées pour les initier à son travail de dessinateur.