Le pilier de la bande dessinée franco-belge Jidéhem est mort

Par @Culturebox
Publié le 02/05/2017 à 17H00
Jidéhem

Jidéhem

© D. Fouss

Auteur des « Chroniques de Starter, de « Ginger » et de « Sophie », assistant de Franquin sur Gaston Lagaffe, « Spirou et Fantasio » de 1957 à 1969 et pilier de la rédaction du journal « Spirou », Jidéhem est décédé dimanche à l’âge de 81 ans.

Grande cheville ouvrière de l’âge d’or de la bande dessinée franco-belge, Jidéhem excellait dès qu’il s’agissait de mettre en scène voitures et autres engin motorisés dans des compositions spectaculaires. Il venait d’entreprendre de compiler pour les éditions Dupuis les centaines de « Chroniques de Starter » qu’il avait réalisées depuis 1957, et rêvait de remettre en piste Ginger, le héros qu’il créa en 1954, au début de sa carrière.

Collaborateur de Franquin

Né en 1935, il s’engage dans la bande dessinée après un passage dans une école des beaux-Arts de Bruxelles, en entrant au journal Héroïc-Albums. En 1956, il suit son collègue Maurice Tillieux qui se voit engagé au « Journal Spirou ». Charles Dupuis l’envoie chez André Franquin, pour qui il cherche constamment des collaborateurs qui assurent au journal une production régulière de « Spirou et Fantasio » et des diverses BD signées Franquin. C’est l’aventure de l’Atelier, situé rue du Brésil, à Ixelles. Malgré une différence de style évidente, Franquin met son jeune protégé au travail sur « Les chroniques de Starter » (que Jidéhem reprend bien vite tout seul), sur « Gaston Lagaffe » et sur les décors de « Spirou et Fantasio ».
Gaston Lagaffe, dessin de Franquin 

Gaston Lagaffe, dessin de Franquin 

© Franquin / Dargaud-Lombard
Jidéhem, alias Jean De Mesmaeker, offrira d’ailleurs son patronyme au célèbre « homme aux contrats » qui  figure dans les gags de Gaston. Il travaillera avec Franquin et jusqu’en 1968, en écrivant les derniers gags de Gaston et la publication de « Panade à Champignac », dernier épisode de « Spirou et Fantasio » réalisé par Franquin.

Spirou et compagnie

Depuis 1965, Jidéhem assume seul les aventures de Starter et de son complice Pipette, qui vont être supplantés par une petite fille qu’ils prennent sous leur aile, la trépidante Sophie. Sophie vivra une vingtaine d’aventures parues dans le « Journal Spirou ». En 1979, Jidéhem revient à ses premières amours et développe le personnage de « Ginger », créé 25 ans plus tôt. Quatre albums sont sortis, aux éditions Dupuis, puis chez Joker Productions. Il travaille en parallèle à « L’Auto-Journal » et dans les années 1990, il adapte des chansons paillardes et grivoises en BD.

Ces dernières années, atteint par des soucis de santé, il fut moins prolifique, mais il n’abandonna jamais le pinceau, réalisant pour son plaisir de grandes illustrations dans la tradition de la BD franco-belge. Jidéhem était un témoin précieux du travail, de l’exigence et du savoir-faire qu’il partageait avec les « grands anciens » que sont Franquin, Roba, Will ou Tillieux.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !