"Le maître d'armes", une BD française lauréate du prix du manga international

Par @Culturebox
Publié le 27/12/2016 à 11H03
Extrait de la BD "Le maître d'armes" des  Français Xavier Dorison et Joël Parnotte

Extrait de la BD "Le maître d'armes" des  Français Xavier Dorison et Joël Parnotte

© Maison d'édition Dargaud

La bande dessinée "Le maître d'armes" des Français Xavier Dorison et Joël Parnotte a été désignée lauréate de la plus haute distinction du 10e prix du manga international, a annoncé mardi le gouvernement japonais.

Cette BD, publiée par la maison d'édition Dargaud et qui met en scène l'ex-maître d'armes de François 1er, a été récompensée parmi une sélection initiale de 296 oeuvres provenant de 55 pays ou régions. 
La couverture de la BD "Le maître d'armes" des Français Xavier Dorison et Joël Parnotte. Edition Dargaud

La couverture de la BD "Le maître d'armes" des Français Xavier Dorison et Joël Parnotte. Edition Dargaud

Trois autres titres suivent "Scavengers" du Chinois Zuzheng Han, "The heart of darkness" des Italiens Laura Iorio, Roberto Ricci et Marco Cosimo et "Gateway to Underworld" de la Vietnamienne Can Tieu Hy.  

Trois dessinateurs japonais de manga et deux éditeurs ont effectué le choix final récompensant au total 14 oeuvres. La remise de ces distinctions doit avoir lieu début février à Tokyo.

Bien que le nombre de bandes dessinées en français traduites et publiées au Japon ne soit pas important, elles sont régulièrement primées et font l'objet d'actions de promotion auprès du lectorat japonais de manga, notamment à travers un "festival des mangas étrangers" qui a lieu tous les ans à l'automne avec souvent des invités de prestige.

Créé en 2007, le Prix du manga international récompense chaque année des oeuvres étrangères de bande dessinée qui contribuent à faire connaître le manga et ses techniques en dehors du Japon. A travers ce type de récompenses, le gouvernement japonais exploite la popularité internationale du manga et souligne l'influence de cette forme narrative sur la production de bandes dessinées ailleurs dans le monde, un moyen de renforcer l'attrait du Japon aux yeux des étrangers.