Le 41e Festival de la BD d'Angoulême avec Willem, Tardi et "Malfada"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/11/2013 à 11H21, publié le 27/11/2013 à 19H52
Un homme en pleine lecture d'une BD au Festival d'Angoulème 2013

Un homme en pleine lecture d'une BD au Festival d'Angoulème 2013

© JP Muller / AFP

De Tardi et sa vision de la Grande Guerre à l'anticonformiste Mafalda, en passant par le regard politique de Willem ou la BD asiatique, le 41e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, du 30 janvier au 2 février 2014, ouvrira grand les yeux sur le monde.

Rendez-vous mondial de la planète 9e Art, le Festival d'Angoulême a accueilli plus de 200.000 visiteurs en 2013. En 2014, 200 auteurs rencontreront les festivaliers qui profiteront de multiples spectacles, débats, animations, séances de dédicaces et de la plus grande librairie de BD du monde. Le grand mangaka japonais Suheiro Maruo, des auteurs chinois, coréens et taïwanais sont aussi invités.

Reportage: Yann Salaün, Francis tabuteau, Patrick Mauduit
"En 2014, nous avons choisi de nous intéresser à la relation de la bande dessinée avec le monde, dont elle s'empare chaque jour davantage, l'anticipe, le transforme et le questionne, bref le met en cases pour mieux l'observer et le décrire", souligne Franck Bondoux, délégué général du Festival.
L'un des combats de Willem en 2009 : les bombes à sous-munitions
35 albums dans la sélection officielle
Présidé par le dessinateur satirique néerlandais Willem, 72 ans, couronné par le Grand Prix d'Angoulême en 2013, le Grand jury décernera ses prix, les "Fauves d'Angoulême" dont le palmarès sera dévoilé le dernier jour du Festival. 35 albums figurent dans la sélection officielle à laquelle s'ajoutent la sélection jeunesse, la sélection patrimoine et la sélection polar.

Plusieurs expositions marqueront cette édition
"Tardi et la Grande Guerre" amorcera les commémorations du centenaire de 14-18, tout en célébrant l'un des géants de la bande dessinée. Les planches originales de ses albums "C'était la guerre des tranchées" et "Putain de guerre !" et d'autres documents orignaux seront présentés. Symbole d'anticonformisme et de résistance, "Mafalda", qui fête ses 50 ans et est traduite en une vingtaine de langues, sera célébrée dans une exposition ayant pour décor l'appartement de la petite héroïne, en présence de son auteur, l'Argentin Quino.

Angoulême accueillera une rétrospective sur "Les Légendaires", la série best-seller de Patrick Sobral, l'une des plus populaires de la BD francophone, une exposition collective d'auteurs coréens qui reviennent sur le sujet des "femmes de réconfort" pendant la Seconde guerre mondiale, et une autre, française, sur les violences faites aux femmes. Une exposition monographique de plus de 150 originaux célèbrera aussi Willem.