Lawrence de Picardie, la BD comme arme d'autodérision massive ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/10/2011 à 16H11
Lawrence de Picardie, la BD comme arme d'autodérision massive ?

Lawrence de Picardie, la BD comme arme d'autodérision massive ?

© Culturebox

Lawrence de Picardie n'est pas encore aussi célèbre que Lawrence d'Arabie, incarné au cinéma par Peter O'Toole, mais ce nouveau personnage de bande dessinée commence à faire parler de lui. Cet anti-héros, plus à l'aise dans les champs de betteraves que sur les champs de bataille, est né de l'imagination (fertile) de deux jeunes picards.

Jean Saintot, est un très sérieux chargé de communication à la préfecture, passionné d'écriture (déjà un roman de 250 pages à son actif). Rodamu est graphiste de métier... Ces deux-là se sont rencontrés dans une bibliothèque de Laon en 2007. Quatre ans plus tard, cette rencontre artistique accouche d'un beau bébé de 52 pages d'humour et d'autodérision : "Lawrence de Picardie, les betteraves de la colère" ; où comment les paysans picards se révoltent en 2081 pour reconquérir leurs champs de betteraves, annexés par l'Etat français !