La vente de planches Hergé chez Christie's inférieure aux attentes

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/03/2015 à 19H04, publié le 14/03/2015 à 19H02
Des planches de Hergé en vente aux enchères le 14 mars 2015 chez Christie's.

Des planches de Hergé en vente aux enchères le 14 mars 2015 chez Christie's.

© Romuald Meigneux / SIPA

Le prix des planches de Hergé devait, disait-on, s'envoler lors de la première vente aux enchères "bande dessinée et illustration" de cette envergure organisée par Christie's samedi à Paris. Mais, une semaine après la vente de BD de Sotheby's dans la capitale, les dix planches du père de Tintin sont parties pour un montant inférieur aux attentes.

Les dix planches originales de Hergé mises en vente samedi, avaient été estimées à une valeur totale de 1,5 millions d'euros mais ces enchères n'ont dégagé au final que près 800.000 euros.

Le résultat n'a "pas été à la hauteur de nos attentes" et certaines planches n'ont pas été vendues, a-t-on indiqué chez Christie's.

Le deuxième lot, une couverture originale réalisée pour le journal Tintin, a toutefois été adjugé pour un montant de 577.500 euros, supérieur à l'estimation initiale (de 350.000 à 400.000 euros).

Il s'agit de la dernière couverture réalisée par Hergé pour ce journal daté du 10 octobre 1978 et qui reproduit les personnages de l'album "Le Lotus bleu": Tintin et Milou, Dupond et Dupont, le jeune Tchang, Monsieur et Madame Wang et leur fils Didi, victime du poison-qui-rend-fou, ou encore Mitsuhirato et Rastapopoulos.

Le principal lot de la vente, une affiche de libraire réalisée en mars 1945 à la demande de l'éditeur Casterman, estimée entre 650.000 et 700.000 euros, n'a pas été vendu, faute d'enchère.

La vente, qui comprend 446 oeuvres au total, dont des planches d'Hugo Pratt, de Milo Manara et de Franquin, est réalisée en collaboration avec la galerie française Maghen.

Une planche du dessinateur Albert Uderzo, tirée de l'album d'Astérix "Les Lauriers de César" est également à la vente. Uderzo l'a offerte au profit des familles des victimes de l'attentat à Charlie Hebdo.  

La vente se poursuivait samedi en fin d'après-midi. Un journaliste de France TV Infos est sur place et livre ses impressions en direct.