"Holy Wood" : portrait fantasmé de Marilyn Monroe en BD signé Tommy Redolfi

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/09/2016 à 14H35, publié le 09/09/2016 à 09H49
"Holy Wood" raconte l'histoire de Marilyn Monroe dans un monde parallèle.

"Holy Wood" raconte l'histoire de Marilyn Monroe dans un monde parallèle.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

"Holy Wood, portrait fantasmé de Marilyn Monroe", c’est le titre de la dernière bande-dessinée de Tommy Redolfi, sortie cet été (Edition Clef des champs). Le dessinateur grenoblois de 37 ans s' intéresse à l'icône américaine des années 50 depuis très longtemps. Portrait d'un passionné.

Tommy Redolfi, adore le dessin mais c’est sa passion pour le cinéma des années 50 qui lui a donné envie de créer "Holy Wood", sa huitième bande-dessinée. 256 pages dont Norma Jean Baker puis Marilyn Monroe est la star.

Un travail de longue haleine

Depuis neuf ans, le dessinateur travaille sur ce portrait de fiction de l’icône des années 50. Neuf années durant lesquelles il a effectué des recherches, pour comprendre Marilyn Monroe, mieux la dessiner et mieux la raconter, dans un Hollywood méconnaissable. "C’est un monde parallèle. Tout est réel, il n’y a aucun effets spéciaux c’est la vrai vie, sauf qu’Hollywood se trouve dans les bois", explique l’artiste. C’est dans ces bois que les stars sont fabriquées. C'est le début de l’histoire d’Holy Wood.

Une jeune femme du nom de Norma Jean Baker fait son entrée dans ce bois. Après les premiers échecs, elle devient une star, du nom de Marilyn, une femme bien différente de ce qu'elle était avant. L'album propose une réflexion sur le paraître. 

Reportage : A. Trespeux / G. Lespinasse / F. Hubaud

À l’image de son univers

Le monde parallèle de Tommy Redolfi est teinté d’onirisme et de mystère, qu’il transmet dans ses cours de dessin à Grenoble. "Je leur explique comment je travaille, les différentes étapes, les principes des cadrages et à partir de l’après-midi je leur propose des histoires. En partant de faits divers ou de nouvelles", décrit-il.

Son style aux forts contrastes lui a permis de fédérer un public : "Très souvent, des personnes s’arrêtent sur le dessin et pensent qu’il n’est pas pour eux, d’autres flashent complètement dessus. Ces personnes là se disent que c’est original, pas forcément facile d’accès mais une fois qu’on est dedans on est vraiment plongé dans un univers. Ils s'immergent complètement dans l'histoire".

Tommy Redolfi à aujourd’hui un pied dans la bande-dessinée et un autre dans l’animation. Après avoir réalisé deux courts métrages, peut-être portera-t-il un jour sa vision fantasmée de Marilyn Monroe à l’écran.