Gustave Eiffel, la vie du "Géant de fer" racontée en BD

Par @Culturebox
Publié le 03/02/2015 à 10H49
La vie et les réalisations de Gustave Eiffel qui fut un ingénieur et un homme d'affaires avisé

La vie et les réalisations de Gustave Eiffel qui fut un ingénieur et un homme d'affaires avisé

© Editions 21g

Son nom est associé à l’un des monuments les plus célèbres au monde. Gustave Eiffel fait aujourd’hui l’objet d’une bande dessinée qui raconte le parcours et la vie de ce « Géant de fer », hommes d’affaires et ingénieur de génie. Signée Joël Alessandra et Eddy Simon, cette BD parue aux éditions 21g a été présentée au 42e Festival d’Angoulême.

On aurait tort de résumer la carrière de Gustave Eiffel à la célèbre Dame de fer. Né en 1832 à Dijon, ce diplômé de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures n’a que 26 ans quand il supervise la construction de la passerelle de Bordeaux. En 1864, il s’installe à son compte comme entrepreneur spécialisé dans les charpentes métalliques.

Sa carrière sera ponctuée de grandes réalisations, en France et à l’étranger : le viaduc de Porto sur le Douro (Portugal – 1876), le viaduc de Garabit (1884), la gare de Pest en Hongrie, la coupole de l’Observatoire de Nice  ou encore la structure de la statue de la Liberté. Autant de réalisations qui précèderont celle de la Tour Eiffel en 1889.
BD Eiffel "le géant de fer" 2 © Editions 21g
Homme d’affaires avisé, Eiffel restera toute sa vie aussi un ingénieur curieux, fasciné par la recherche notamment en matière de météorologie, de radiotélégraphie et d’aérodynamique. 

Reportage : F. Malverde / P. Lassus / G. Lassus / E. Riou 
Alessandra et Simon, le tandem du "Géant de fer"

En dessinant la vie de Gustave Eiffel dont les réalisations ont essaimé dans le monde entier, Joël Alessandra a pu satisfaire son goût de l’ailleurs. Ce dessinateur voyageur, diplômé de l’école Boulle en architecture intérieur, a signé plusieurs albums résolument tournés vers le voyage et la découverte du continent africain : " Dikhil " (La Boîte à bulles)  et  " Fierté de Fer " (éditions Paquet) étaient consacrés au train Djibouto-Ethiopien ; ses carnets de voyage " Retour du Tchad " et " Ennedi, la beauté du monde "  (La Boite à Bulles) racontaient douze jours de périple à travers la région désertique du nord-est du Tchad. 
Planche extraite de "Fierté de Fer" (Ed. Paquet)

Planche extraite de "Fierté de Fer" (Ed. Paquet)

© Joël Allessandra / Ed. Paquet
Quant à son dernier album chez Casterman,  " Errance en mer Rouge ", il emmène le lecteur aux frontières de la Somalie. Toujours chez Casterman, Joël Alessandra  a également réalisé une adaptation en 3 tomes du roman d’Amin Maalouf, " Le Périple de Baldassare "  qui a pour décor  le Proche et  Moyent-Orient. 

Scénariste du " Géant de Fer ", Eddy Simon est aussi journaliste, écrivain et créateur de deux fanzines, Sapristi et Dynamick. Il s’est intéressé à de grandes affaires criminelles. En 2014, il a scénarisé  " Violette Nozière, vilaine chérie " avec la dessinatrice Camille Benyamina (Casterman) et " Rouge Karma", quête haletante à travers l’Inde réalisée avec Pierre-Henry Gomont (Editions Sarbacane).

"Gustave Eiffel, le géante de fer"
de Joël Allessandra et Eddy Simon, supervisé par Philippe Coupérie-Eiffel
Editions 21g  
126 pages - 17 euros