Fred, l'auteur de "Philémon", est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2013 à 11H47, publié le 03/04/2013 à 10H59
Fred, au festival de la BD d'Angoulême, en janvier 2012

Fred, au festival de la BD d'Angoulême, en janvier 2012

© Pierre Andrieu / AFP

Fred, l’auteur "Philémon", un des grands auteurs de BD et grand poète, est mort mardi à Paris à l’âge de 82 ans, ont annoncé mercredi les éditions Dargaud

"Il était depuis plus de 60 ans l'un des plus grands artistes, un créateur et un poète hors du commun. Aujourd'hui, l'ensemble de la bande dessinée est en  deuil", souligne Dargaud.

Fred, de son vrai nom Frédéric Othon Aristidès, est l’auteur notamment de "L'Histoire du corbac aux baskets", "Le Petit Cirque" et la série Philémon, parue pour la première fois dans le journal Pilote en 1965. Fred mettait fin aux aventures de son héros dans le dernier volume, "Le Train où vont les choses", publié il y a quelques semaines à peine.
Philémon et Anatole

Philémon et Anatole

© Dargaud
Enfant déjà, Fred couvrait des cahiers de BD
Fred avait reçu le grand prix de la ville d'Angoulême en 1980 et l’Alph’Art du meilleur album en 1994. Il avait participé à la fondation de Hara-Kiri en 1960.

D’origine grecque, né à Paris en 1931, Fred a rempli dès l’enfance des cahiers entiers de bandes dessinées pleines de fautes d’orthographe, racontent les éditions Dargaud. Et c’est dans le courrier des lecteurs d’un journal pour enfants qu’il publie son premier dessin. Il fait ses premiers pas vers l'absurde en dévorant Edgar Poe, Charles Dickens et Oscar Wilde.
 
A 18 ans, il arrive à placer un dessin à Ici-Paris. Suivront France Dimanche, Paris Match, Le Hérisson et Quartier Latin, modeste journal vendu par Georges Bernier, connu plus tard sous le nom de professeur Choron.
Philémon et le naufragé du "A"

Philémon et le naufragé du "A"

© Dargaud
 
Refusé par Spirou, Philémon nait dans Pilote
Directeur artistique de Hara-Kiri, le journal bête et méchant, Fred crée les couvertures et s’essaie aussi à l’écriture. Il revient à la BD avec "Les Petits Métiers", "Le Manu-Manu", "Tarsinge", l’homme "Zan" et "Le Petit Cirque".
 
En 1966, Spirou refuse de lui publier les premières planches d’une nouvelle histoire. Il s’agit de "La Clairière des trois hiboux" du premier épisode des aventures de Philémon, doux rêveur adolescent à l'éternel pull marin. Elles sont acceptées par René Goscinny, rédacteur en chef de Pilote.
 
Dans les années 1970, Jacques Dutronc demande à Fred de lui écrire des chansons. Ce sera "Le fond de l'air est frais".
16e et dernier tome de Philémon

16e et dernier tome de Philémon

© Dargaud
 
Après Philémon, Fred signe plusieurs albums considérés comme des chefs-d'oeuvre: "L'Histoire du corbac aux baskets", "L'Histoire de la dernière image" et "L'Histoire du conteur électrique". Fin 2010, Dargaud regroupe d'ailleurs ces trois albums dans un coffret, auquel est ajoutée "L'histoire du Magic Palace Hôtel", mise en couleurs.
 
Dargaud a consacré à Fred une biographie, "L’Histoire d’un conteur éclectique" (Marie-Ange Guillaume, 2011).
 
Le festival de la BD d’Angoulême lui avait rendu hommage en 2012 avec une grande exposition rétrospective.