Fauves d'Angoulême : une cérémonie sobre et le Fauve d'Or pour "Paysage après la bataille", de Pierpont et Lambé

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 30/01/2017 à 15H57, publié le 28/01/2017 à 22H35
Cérémonie de remise des Fauves, Festival d'Angoulême, 28 janvier 2017

Cérémonie de remise des Fauves, Festival d'Angoulême, 28 janvier 2017

© Laurence Houot / Culturebox

La traditionnelle cérémonie de remise des Fauves d'Angoulême s'est déroulée ce samedi avec une sobriété qui tranchait radicalement avec la calamiteuse édition 2016. Un beau palmarès, avec un Fauve d'Or à l'album "Paysage après la bataille" de Philippe de Pierpont et Éric Lambé (Actes Sud BD/Frémok) et le prix spécial du jury "Ce qu'il faut de terre à l'homme", de Martin Veyron (Dargaud).

C'est sans blagounettes que le directeur artistique du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême a présenté cette année le palmarès des Fauves. Un prix qui fêtait sa dixième édition cette année. "Je préférerais vivre cette soirée de votre côté", a-t-il commencé en confiant au public son trac, avant d'ouvrir les festivités. Un palmarès exigeant, qui récompense aussi le travail des maisons d'édition indépendantes, comme Frémok ou Cornélius.

"C'est un cadeau énorme"

"Vous ne vous en rendez pas compte, mais c'est un cadeau énorme", a déclaré Philippe de Pierpont à l'annonce du Fauve d'Or. "Je voudrais remercier Philippe, de me faire confiance depuis toutes ces années", a ajouté Eric Lambé, "aussi pour ce peu de paroles dont on a besoin pour partager".

"Je n'arrive pas à croire que je suis là, et qu'il y a autant de gens qui lisent ma BD, a déclaré Ancco, lauréate du Prix Révélation pour "Mauvaise fille" (Cornélius). "Je pensais être quelqu'un de bizarre, qui travaille toute seule dans son coin. Avant de venir à Angoulême, je ne savais pas qu'il y avait autent de gens bizarres comme moi !", a-t-elle confié, émue. 

"Si je savais faire des claquettes je vous ferais un numéro tout de suite", a souligné l'éditeur de "Chiisakobe", tome 4 Minetaro Mochizuki (Lezard Noir), lauréat du Prix de la série. "L'année dernière l'auteur était ici à Angoulême et s'était excusé de ne pas m'avoir rapporté un prix. Il n'a pas osé revenir cette année !", a-t-il ajouté.

"Je suis très honorée et reconnaissante d'avoir été nommée présidente du Grand Jury d'Angoulême, surtout après cette affaire de Brexit", a déclaré Posy Simmonds. Avant d'annoncer le Fauve d'or, la présidente du Grand Jury a rendu hommage à la bande dessinée "Les albums que nous avions à juger étaient d'un niveau très élevé et c'est très important. On a besoin de cette force créative. La bande dessinée est une langue internationale. Vive la bande dessinée !", a-t-elle clamé, avant d'annoncer le Fauve d'Or.

Le palmarès complet des Fauves d'Angoulême :

FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM
"Paysage après la bataille" Philippe de Pierpont et Éric Lambé (Actes Sud BD/Frémok) 
Fauve d'Or 2017, "Paysage après la bataille", Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok

Fauve d'Or 2017, "Paysage après la bataille", Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY
"Ce qu'il faut de terre à l'homme", de Martin Veyron (Dargaud)
Fauve d'Angoulême - Prix spécial du Jury "Ce qu'il faut de terre à l'homme" Martin Veyron

Fauve d'Angoulême - Prix spécial du Jury "Ce qu'il faut de terre à l'homme" Martin Veyron


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE
"Chiisakobe", tome 4 Minetaro Mochizuki (Le Lézard Noir)
Fauve d'Angoulême, Prix de la série "Chiisakobe", tome 4 Minetaro Mochizuki (Le Lézard Noir)

Fauve d'Angoulême, Prix de la série "Chiisakobe", tome 4 Minetaro Mochizuki (Le Lézard Noir)


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION
"Mauvaises filles", de Ancco (Cornélius) 
Fauve d'Angoulême, Prix Révélation, "Mauvaises filles" Ancco (Cornélius)

Fauve d'Angoulême, Prix Révélation, "Mauvaises filles" Ancco (Cornélius)


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE
"Le Club des divorcés", Tome 2, de Kazuo Kamimura (Kana) 
Fauve d'Angoulême, Prix du Patrimoine "Le Club des divorcés", Tome 2 Kazuo Kamimura (Kana)

Fauve d'Angoulême, Prix du Patrimoine "Le Club des divorcés", Tome 2 Kazuo Kamimura (Kana)


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA
"L'Homme qui tua Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme (Lucky Comics)
Fauve d'Angoulême, Prix du Public Culturea, "L'Homme qui tua Lucky Luke", Matthieu Bonhomme (Lucky Comics)

Fauve d'Angoulême, Prix du Public Culturea, "L'Homme qui tua Lucky Luke", Matthieu Bonhomme (Lucky Comics)


FAUVE POLAR SNCF
Faive d'Angoulême Prix du Polar SNCF, "L'Été Diabolik", d'Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

Faive d'Angoulême Prix du Polar SNCF, "L'Été Diabolik", d'Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

"L'Été Diabolik" d'Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)


FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX JEUNESSE
Fauve d'angoulême, Prix Jeunesse, "La Jeunesse de Mickey", de Tébo (Glénat)

Fauve d'angoulême, Prix Jeunesse, "La Jeunesse de Mickey", de Tébo (Glénat)

"La Jeunesse de Mickey", de Tébo (Glénat) (annoncé vendredi 27)
 
FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA BANDE DESSINÉE ALTERNATIVE
"Biscoto, Le journal plus fort que costaud", fondé par Julie Staebler et Suzanne Arhex (Association Biscoto éditions).
Fauve fd'Or Prix de la Bande dessinée alternative, "Biscoto, Le journal plus fort que costaud" (Association Biscoto éditions)

Fauve fd'Or Prix de la Bande dessinée alternative, "Biscoto, Le journal plus fort que costaud" (Association Biscoto éditions)



C'est le dessinateur suisse Cosey qui a succédé à Hermann au titre de lauréat du Grand Prix cette année, et Emmanuel Guibert, pour l'ensemble de son oeuvre, a reçu le Prix René Goscinny.

Festival d'Angoulême Internationale de Bande Dessinée d'Angoulême
Du 26 au 29 janvier 2017

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !