Décès du dessinateur Fernando Puig Rosado

Par @Culturebox
Publié le 27/09/2016 à 15H11
Le dessinateur Fernando Puig Rosado le 7 octobre 2000 au salon international de Dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel

Le dessinateur Fernando Puig Rosado le 7 octobre 2000 au salon international de Dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel

© Michel Hermans / AFP

Le dessinateur espagnol Fernando Puig Rosado est décédé, a annoncé lundi sur son compte Facebook le journal Siné Mensuel, pour lequel il travaillait régulièrement.

Fernando Puig Rosado était connu pour ses dessins dans la presse. Outre Siné Mensuel, avait dessiné dans Le Canard enchaîné, le Nouvel Observateur, le Figaro littéraire, Lui ou Satirix.
 
Né en 1931 à Don Benito (Estrémadure) il avait fait des études de médecine avant de s'orienter vers le dessin. Installé en 1960 à Paris, il y travaille pour la presse et la publicité, l'édition et aussi l'audiovisuel et le cinéma.

Prix de l'Humour noir en 1976

Il a notamment travaillé avec la presse pour la jeunesse (Astrapi, J'aime lire, Okapi, Phosphore) et illustré de nombreux albums jeunesse comme "Les contes de la rue Broca" de Pierre Gripari ou "Les Concombres du roi" d'Evelyne Brisou-Pellen, un manifeste contre la guerre avec Henriette Bichonnier ("Tetaclak et Poirabaff").
 
En 1967 à Avignon, il avait fondé la Société protectrice de l'humour avec Jean-Pierre Desclozeaux et Claude Favard Bonnot. L'association qui réunissait 53 dessinateurs avait exposé des dessins pendant le festival pendant dix ans.
 
Fernando Puig Rosado avait reçu en 1976 le grand prix de l'Humour noir de Grandville et en 2000 le Grand prix de l'Humour tendre au Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel, ex-aequo avec Veronique Deiss.