Début de polémique autour du dépôt de la marque "Festival de BD d'Angoulême"

Par @Culturebox
Publié le 09/11/2014 à 10H05
Capture d'écran du dépôt de marque "Festival d'Angoulême" auprès de l'INPI.

Capture d'écran du dépôt de marque "Festival d'Angoulême" auprès de l'INPI.

© France 3

Angoulême est désormais une marque protégée. La société qui s'occupe de l'organisation du festival de bande-dessinée vient de déposer la marque auprès de l'INPI (Institut National de la Protection Industrielle). Une démarche que la ville d'Angoulême n'apprécie pas vraiment.

Reportage : J.Deboeuf / B.Pillet / J.Fagot

"Festival de la BD d'Angoulême", "Festival d'Angoulême" : deux marques désormais déposées. 9ème art +, la société organisatrice du festival est aujourd'hui propriétaire des appellations. Selon le prestataire, il s'agit d'ancrer encore un peu plus l'événement dans la ville, d'en assurer la pérennité en quelque sorte. Un argument que rejette la municipalité. Cette dernière croit voir derrière ce dépôt de marques, une manoeuvre de 9ème art + pour peser sur les négociations qui s'ouvriront en 2018 pour la reconduction du contrat qui la lie à la ville. La société souhaite un engagement sur 10 à 15 ans.

La risposte s'organise
Jugeant la démarche de 9ème art+ "pas très loyale", la ville d'Angoulême serait sur le point de contester le dépôt de marques auprès de l'INPI. Les auteurs de BD, à travers leur syndicat, ont d'ores et déjà indiqué qu'ils soutenaient l'action d'Angoulême contre son prestataire. A suivre...