Corto Maltèse franc-maçon... une exposition révèle la face cachée d'Hugo Pratt

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/02/2012 à 15H10
Hugo Pratt et son héros Corto Maltese, le 8 mars 1991 à Alès

Hugo Pratt et son héros Corto Maltese, le 8 mars 1991 à Alès

© AFP / Andre Fernandez

Hugo Pratt (1927-1995), créateur de Corto Maltese et membre pendant vingt ans de la loge maçonnique Hermès de Venise, a glissé dans ses albums de nombreuses références à la franc-maçonnerie, qu'une exposition parisienne nous invite à décrypter.

Intitulée "Corto Maltese et les secrets de l'initiation", l'exposition se tient jusqu'au 15 juillet au Musée de la Franc-maçonnerie, à Paris. Les visiteurs découvriront alors une façette méconnue d'Hugo Pratt : un Pratt frère, comme d'autres personalités avant lui, Voltaire, Mozart, David, Goethe, Kipling, Casanova...

L'exposition présente des planches originales de plusieurs albums, dont le plus maçonnique, "Fable de Venise". On peut également y trouver des aquarelles, le cordon maçonnique d'Hugo Pratt et deux de ses tabliers maçonniques, dont celui du grade de Maître secret orné d'un "Z", initiale d'un mot hébreu. On y découvre aussi deux masques africains proches de ceux qui ont inspiré le dessinateur pour "Les Ethiopiques" et un pectoral de Nouvelle-Guinée.

L'étrange parcours de l'épée maçonnique
Par ailleurs, le public peut admirer une épée maçonnique dite "flamboyante", chargée d'histoire. Le 19 novembre 1976, a relaté Pierre Mollier, responsable du Musée, lors d'une visite de l'exposition, les membres de la loge Hermès de Venise ont vu, stupéfaits, le frère apprenti Hugo Pratt apporter une épée à la lame ondoyante, l'un des symboles disposés sur le plateau du Vénérable Maître. En fait, le frère Pratt ramenait l'épée dérobée par son père, qui était fasciste, lors du sac de la loge de Venise par les milices de Mussolini en 1924..

En 1976, en Italie, la franc-maçonnerie était la proie d'une virulente campagne "alimentée par le scandale de la pseudo loge P2", souligne Luigi Danesin, ancien Grand Commandeur du Suprême Conseil d'Italie, représenté dans "Fable de Venise".

Tout au long de sa vie, Hugo Pratt n'a jamais "avoué" être franc-maçon. "Il me laissa le dire quand je l'interrogeais dans les années 1987-1991 pour deux livres d'entretiens mais sans répondre explicitement à ma question", se souvient auprès de l'AFP l'un de ses biographes, Dominique Petitfaux. Trois ans après la mort de Pratt, en 1998, son ami Luigi Danesin a révélé cette appartenance dans la revue maçonnique italienne Officinae. "Toute l'oeuvre de Pratt fourmille de références littéraires, artistiques, cinématographiques, historiques et... maçonniques", observe de son côté Guy Arcizet, Grand Maître du Grand Orient de France.

L'affiche de l'exposition

L'affiche de l'exposition

© Musée de la Franc-maçonnerie

La franc-maçonnerie au sein des aventures de Corto Maltese
Dans les albums de Corto Maltese, si la franc-maçonnerie est au centre de "Fable de Venise", l'intrigue d'"El Gaucho", dont Pratt est scénariste, évoque une querelle de loges. On retrouve aussi dans "Les Helvétiques" une cérémonie d'initiation au grade d'apprenti.

En 1994, Pratt a intégré trois somptueuses pages dans une nouvelle édition de "Fort Wheeling", considérées comme "son testament maçonnique". Il y défend l'humanisme et le dépassement des clivages culturels, illustrés par l'initiation d'un Indien. C'est un personnage historique qui l'avait inspiré: un Iroquois, Thayendanegea, reçu maçon à Londres en 1776.

Toute l'oeuvre de Pratt est irriguée par ses rencontres avec des peuples possédant des rites initiatiques comme les Indiens d'Amazonie, ceux d'Amérique du Nord, les sociétés précolombiennes, l'Afrique, la Mélanésie ou la Nouvelle-Guinée, relève encore Guy Arcizet: "Pratt a toujours été en quête d'altérité, comme les francs-maçons, même s'il était mille autres choses."

Après l'exposition, les amoureux de Corto Maltese pourront se plonger dans un ouvrage qui sortira en mars, "La Venise d'Hugo Pratt" (Dervy) de Joël Gregogna.

"Corto Maltese et les secrets de l'initiation", au Musée de la Franc-maçonnerie
15 février - 15 juillet 2012
Siège du Grand Orient de France
16 rue Cadet
75009 Paris
Tél : 01 45 23 74 09
Ouverture du mardi au vendredi 10h00-12h30 / 14h00-18h00
samedi : 10h00-13h00 / 14h00-19h00
Fermeture les dimanches, lundis et jours fériés