"Comic con", le salon des super-héros, débarque à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/10/2015 à 12H31, publié le 22/10/2015 à 15H07
Frank Miller, le père de "Sin City", est l'invité d'honneur du premier "Comic Con" parisien

Frank Miller, le père de "Sin City", est l'invité d'honneur du premier "Comic Con" parisien

© Maria Laura Antonelli / AGF / SIPA

Les super-héros prennent leurs quartiers à Paris : fort de son succès aux États-Unis, le "Comic con", salon de la BD et de la science fiction, s'installe pour la première fois dans la capitale, avec des stars comme l'auteur Frank Miller ou le réalisateur Louis Leterrier.

En pleines vacances scolaires, cette grand-messe de la pop culture prend possession, entre vendredi et dimanche, de 10.000 m2 sous La Grande Halle de La Villette où sont attendus quelque 35.000 fans de super-héros.
 
Les salons de ce type, à l'origine centrés sur les BD de super-héros avant de s'élargir au cinéma, aux séries TV, aux jeux vidéo etc.., sont légion aux États-Unis. Le plus grand, le "Comic Convention" de San Diego, attire plus de 100.000 personnes et fait l'objet de toutes les attentions de la part de Disney, Warner Bros, Universal ou encore des groupes de jeux vidéo.
              
Il y a encore vingt ans, le marché des BD et des films de super-héros, nés aux États-Unis dans les années 1940 (Superman, Captain Marvel, Batman, Flash Gordon, etc.), était seulement couru en France par de petits cercles d'initiés.

Les super-héros crèvent les écrans      

Les super-héros "X-Men", personnages adaptés dans les années 1990 à la télé, puis au cinéma en 2000, ont relancé le genre, qui a contaminé le marché des jeux vidéo, galvanisant toute l'industrie.
              
Aujourd'hui, les super-héros crèvent les écrans. Ils ont "explosé le marché" avec "70 millions de billets de cinéma vendus en France depuis 2000", expliquent les organisateurs du "Comic con" (Comic convention) parisien.
              
La vente de comics en France a augmenté en 2014 de 18%, et les 20 premiers comics du classement l'an dernier représentent un million de ventes, souligne  Pierre-Yves Binctin, directeur de ce festival.
 
Pour cette première édition française, qui accueille acteurs, dessinateurs et réalisateurs pour des masterclasses et des séances de dédicaces, aux côtés de stands d'éditeurs de BD et de vidéos, les organisateurs ont choisi comme invité d'honneur Frank Miller, auteur de "Sin City".

Il y a eu un avant et un après Frank Miller     

Également scénariste et réalisateur, le célèbre dessinateur américain a su métamorphoser l'univers de personnages iconiques tels que "Batman" et  "Daredevil" et les replacer tout en haut de l'affiche.
               
"Il y a eu clairement un avant et un après" Frank Miller, soulignent les organisateurs. "Il a changé l'univers de la bande-dessinée américaine pour toujours."
              
Frank Miller devait présenter vendredi le dernier tome de sa trilogie "The Dark Knight III : The Master Race", qui sort cet automne 2015. Il a à ses côtés l'auteur Brian Azzarello et doit recevoir samedi un prix récompensant l'ensemble de sa carrière.
              
Autre invité de marque, Louis Leterrier, réalisateur de films à succès tels que "Insaisissables", "Le choc des titans" ou "Le transporteur". C'est l'unique Français à avoir réalisé un film produit par Marvel Studios, "L'incroyable Hulk". Parrain de ce salon, il anime plusieurs masterclasses.

Une masterclass avec Joann Sfar

Samedi, Joann Sfar, dessinateur et réalisateur français ("Donjon"), donne à son tour une masterclass. Son film "Le chat du rabbin", adapté de sa propre BD, a reçu en 2012 le César du meilleur film d'animation.
              
Des vedettes de séries TV ont aussi annoncé leur venue, dont la comédienne Maisie Williams qui joue le rôle de Arya Stark dans la série culte "Game of Thrones".
              
Sont attendus également les acteurs Shawn Ashmore ("X-Men", "The Following"), James Marsters ("Buffy contre les vampires", "Smalville") ou encore Eric Balfour ("Haven", "24 heures chrono", "Six Feet Under").