Christian Lax, Grand Boum du festival de BD de Blois

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/12/2011 à 17H29
Christian Lax

Christian Lax

© ANDERSEN ULF/SIPA

Christian Lax s'est vu décerner le Grand Prix du festival BD Boum à Blois, pour l'ensemble de sa carrière. Une exposition va lui être dédiée, et il réalisera la prochaine affiche du rendez-vous des amateurs de neuvième art.

 

 

Ses débuts sont hors-normes, surtout pour son époque. Le sexagénaire Christian Lax n'a pas dû lutter pour devenir auteur de BD. C'est son père qui l'a poussé à dessiner. Du coup, il a commencé à reproduire des vignettes de la bande dessinée Tintin. Et c'est son paternel, encore, qui lui a trouvé ses premiers jobs dans l'illustration. Une telle approbation ferait rêver nombre d'artistes.

Etudes aux Beaux-Arts, incursion plutôt réussie dans la publicité, puis le grand bain dans des revues de bandes dessinées jeunesse. La carrière de Christian Lax est lancée. L'Histoire est souvent par la suite au centre de ses oeuvres, et désormais le cyclisme, une autre passion de l'artiste qui dévore chaque année plusieurs milliers de kilomètres de bitume. Le résultat, ce sont deux opus, en deux tomes : "L'aigle sans orteils" une évocation du tour de France au tout début du XXème siècle,  et "Pain d'alouette", une histoire de jeune mineur cycliste sur fond de Paris-Roubaix entre les deux guerres.

Christian Lax est aussi enseignant en bande dessinée à l'école de graphisme Emile Cohl à Lyon. c'est là qu'il passe le flambeau.