Censuré par Bayard, Plantu emmène ses "Fantassins" chez Actes Sud

Par @Culturebox
Publié le 13/06/2014 à 12H00
C'est finalement Actes Sud qui sort ce receuil de dessins de 12 caricaturistes du monde entier 

C'est finalement Actes Sud qui sort ce receuil de dessins de 12 caricaturistes du monde entier 

© France 3 Culturebox

En mai dernier devait sortir « Les fantassins de la démocratie », un ouvrage rassemblant les dessins de douze caricaturistes de presse autour du thème de la censure. Parmi eux, un dessin de Plantu montrait l'ancien pape Benoit XVI en pédophile. Les éditions Bayard avaient alors décidé de passer au pilon 8000 exemplaires. Finalement, le livre sort chez Actes Sud et devrait donner lieu à une série.

Reportage : M. Arnaud / J. Hessas / J-P. Boisseau
« Caricatures : les fantassins de la démocratie » devait paraître le 5 mai dernier aux Editions Bayard. Sa sortie devait correspondre à celle du documentaire éponyme réalisé par Stéphanie Valloatto et coécrit par Radu Mihailaenu (réalisateur de « Trahir » et de « Vas, vis et deviens »), film présenté au Festival de Cannes et sorti le 28 mai sur les écrans (voir la critique de Jacky Bornet).

Un dessin qui était au départ un canular
 
Quelques heures avant la conférence de présentation de l'ouvrage, les éditions Bayard ont décidé de ne pas publier l’ouvrage qui rassemble 300 dessins de douze caricaturistes du monde entier ainsi que leurs témoignages. En cause : un dessin de Plantu où l’on voit le pape Benoit XVI en train de sodomiser un enfant. Un surtitre disait : « Pédophilie : le Pape prend position. Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche ! ». Plantu précise sur la même planche que ce dessin était en fait un canular : J’ai voulu faire une blague à la directrice de la rédaction à la veille des élections régionales ; je lui envoie ce dessin, lui faisant croire que c’était le dessin du jour : elle a failli tomber dans les pommes". Le dessin avait malgré tout été publié dans le Monde en 2010 et avait fait l’objet d’une plainte de l’Agrif l’Alliance générale contre le racisme et le respect de l’identité française et chrétienne (le procès doit avoir lieu le 1er juillet 2014).
Dessin Plantu Le Monde © Plantu / Le Monde

Les éditions Bayard ont demandé à Plantu de retirer son dessin mais ce dernier a refusé de voir « paraître censuré un ouvrage portant précisément sur la censure ». Résultat : les 8000 exemplaires déjà prêts sont partis au pillon. Mais 50 exemplaires avaient déjà été envoyés dans les services de presse.

Bayard est un groupe de presse détenu par la congrégation catholique des assomptionnistes. Interrogé par les médias au moment de la non-sortie du livre, le groupe a rappelé son engagement et son soutien des caricaturistes. Tout en refusant le terme de censure, Bayard  invoque aussi le respect de son lectorat et de Benoît XVI. « Ce dessin nous a semblé insultant, déplacé, et pour tout dire, injuste car Benoît XVI a beaucoup œuvré contre la pédophilie dans l’église ». 
 
Toujours est-il que cette polémique a largement contribué à braquer l’attention des médias sur cet ouvrage et sur le film qui l’accompagne.
Couverture Livre fantassins démocratie © Actes Sud
"Caricaturistes : Fantassins de la démocratie » chez Actes Sud – 416 pages – 22,90 euros 
Les dessinateurs qui ont participé à cet ouvrage : Plantu (France) Willis From Tunis (Tunisie ), Zlatkovsky (Russie), Boligán (Mexique), Rayma (Venezuela), Danziger (Atats-Unis), Kichka (Israël), Boukhari (Palestine), Zohoré (Côte d’Ivoire), Slim (Algérie), Pisan (Chine), Glez (Burkina Faso)