BD : "Le Tueur" change son fusil d'épaule

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/02/2012 à 08H34
"Le Tueur"

"Le Tueur"

© Editions Casterman

Faire du business. Arrêter de se cacher. Devenir respectable. Après tout pourquoi pas. Et si le Tueur s'offrait un autre avenir que celui de nourrir les caïmans.

A l'occasion de son dixième tome, le célèbre héros de Jacamon et Matz change sa mire pour le compte d'une société pétrolière cubaine, Petroleo Futuro Internacional. Il va faire équipe avec ses fidèles associés Mariano et Haywood. Mais quand les anti-castristes s'attaquent aux plates-formes offshores, le Tueur va devoir reprendre du service…

Dans toute organisation criminelle, on a besoin de petites mains pour les basses œuvres. Celle du Tueur n'échappe pas à la règle surtout quand le pétrole sert de couverture à un trafic de drogue. Comme à son habitude, le Tueur va mettre la main à la pate. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Pour le reste, si l'album ouvre de nouvelles pistes pour le futur de la série, le héros ne change pas son mode opératoire. Il garde son cynisme habituel et son œil critique envers la société. Il ne dézingue pas à tout va mais ouvre une vraie réflexion en faveur des laissés pour compte. Le Tueur est un philosophe à ses heures. Mais a-t-il résolu son conflit interne ? A-t-il vraiment coupé les ponts avec son ancienne vie et sa famille ? L'avenir le dira…

Le Tueur, Tome 10 : Le cœur à l'ouvrage
Par Jacamon (dessins) et Matz (scénario)
Editions Casterman, 10,95 €