BD : "À boire et à manger", on se régale avec Guillaume Long dans la cuisine de Sonia Ezgulian

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Publié le 06/06/2017 à 16H19
Couverture de "A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" (extrait

Couverture de "A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" (extrait

© Guillaume Long / Gallimard BD

Si vous aimez faire la cuisine, ou simplement si vous aimez manger, et si vous aimez rire, cette BD est pour vous. Guillaume Long signe un nouvel épisode de sa série "A boire et à manger" dans lequel il s'est cette fois invité dans la cuisine de Sonia Ezgulian, ancienne journaliste gastronomique passée définitivement côté cuisine. Duo explosif pour un livre de recettes d'un nouveau genre.

Guillaume Long régale depuis plusieurs années avec son blog "A boire et à manger" hébergé sur le site du Monde.fr. et publiés dans les trois premiers tomes de sa série chez Gallimard BD. A travers recettes, anecdotes, portraits, il y partage avec humour sa passion pour la gastronomie. Pour ce 4e opus, le dessinateur gastronome s'est invité dans la cuisine de Sonia Ezgulian.

Journaliste gastronomique pendant 10 ans à Paris Match, la cuisinière a tout quitté pour ouvrir en 1999 "Oxalis", un restaurant à Lyon. Sonia Ezgulian se consacre aujourd'hui à l'écriture de livres sur la gastronomie. Pendant plusieurs semaines, le dessinateur Guillaume Long a fait un stage d'observation (actif) chez cette généreuse petite fille d'arménienne bourrée d'énergie, une vraie amoureuse de la cuisine qui aime avant tout partager. Elle y dévoile ses recettes, ses techniques, et y évoque aussi les figures qui l'ont inspirée, ceux avec qui elle aime travailler, ou tout simplement ses amis…
"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 15

"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 15

© "A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 15
Guillaume Long l'assiste en cuisine. Cette fois il ne peut plus tricher ou raconter des bobards. (On ne la lui fait pas à Sonia Ezgulian). Dans cette cuisine embaumée, où il y a toujours quelque chose en route quelle que soit l'heure, (et où Guillaume Long arrive toujours en retard), on va apprendre à cuisiner dans la joie.

La cuisine du coeur

Pour commencer les "gnocchis de Donna Muratore", une révélation pour Sonia Ezgulian qui les a découverts en 1995 lors d'un reportage sur Ducasse. A cette occasion, l''un des chefs de brigade du palace monégasque l'emmène sur les hauteurs de Pigna, en Ligurie. Là, elle déguste les fameux gnocchis de sa mère. "À la première bouchée, je fus transportée", se souvient-elle. Elle en fait sa "première insomnie de bonheur" et décide qu'elle deviendra cuisinière.
"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 15

"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 15

© Guillaume Long / Gallimard BD
Dans la cuisine de Sonia Ezgulian, on apprendra aussi à faire les aubergines à l'ail, le "barbecue de Nicolas", les "mantis de Payloun", les "garganelli de Mister Buford", ou encore lle "repas napolitain", qui comprend le fameux flan au caramel de Patricia…Chaque recette est accomplie pas à pas, documentée par les dessins de Guillaume Long. Chaque plat raconte une histoire, souvent une histoire d'amitié, de partage. Et c'est bien ce qui caractérise cet album, qui montre à quel point la cuisine n'est pas qu'une histoire de technique, mais bien une affaire de cœur.

Un numéro de duettistes hilarant

L'album est construit par épisodes, chacun introduit par un portrait, écrit par Sonia Ezgulian, accompagné par une illustration pleine page de Guillaume Long. On retrouve ensuite des éléments de ce texte dans les dialogues entre la cuisinière et le dessinateur. Des dialogues aussi savoureux que les plats qu'ils concoctent ensemble. Ce duo fonctionne à la manière d'un "buddy movies". Le dessinateur forçant les traits de caractère de la cuisinière et les siens (elle ultra rigoureuse, généreuse avec un caractère bien trempé, jamais la langue dans sa poche pour lui envoyer dire ce qu'elle pense de ses approximations, y compris dans le dessin. Lui, toujours en retard, flagorneur, de mauvaise foi, un brin pataud).
"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 44

"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" page 44

© Guillaume Long / Gallimard BD
Tout cela évidemment dans une ambiance extrêmement bienveillante et amicale. Le procédé narratif fonctionne à merveille. On aime aussi particulièrement les bulles qui se superposent faisant disparaître une partie des propos, les textes barrés (comme une censure exposée, très drôle) ou bien encore les épisodes oniriques, qui jouent sur le temps, ou sur les échelles. La fantaisie de Guillaume Long n'a pas de limites, jusqu'aux apparitions de monsieur Gallimard, cigare au bec, qui finira lui aussi par se faire embaucher en cuisine, et par la même occasion se le fera clouer (le bec).

Un album gourmand, plein de passion et de joie, à déguster, à offrir, à partager !
Couverture  "A boire et à manger avec Sonia Ezgulian"

Couverture  "A boire et à manger avec Sonia Ezgulian"

© Guillaume Long / Gallimard BD

"A boire et à manger avec Sonia Ezgulian" de Guillaume Long et Sonia Ezgulian (120 pages couleur, 22,50 €)