Astérix sur des pièces de monnaie : Uderzo ravi

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/03/2015 à 20H20, publié le 25/03/2015 à 20H21
Albert Uderzo entouré de ses créations Obélix et Astérix, le 25 mars 2015 à la Monnaie de Paris.

Albert Uderzo entouré de ses créations Obélix et Astérix, le 25 mars 2015 à la Monnaie de Paris.

© Patrick Kovarik / AFP

La Monnaie de Paris a présenté mercredi de nouvelles pièces de monnaie à l'effigie des héros d'Astérix. Albert Uderzo, le dessinateur de l'irréductible Gaulois, était présent et visiblement ravi. Les pièces, douze de 10 euros et une de 50 euros, seront disponibles dès lundi prochain.

"Une idée formidable"

"Quand j'ai découvert ces pièces et les thèmes choisis, j'ai trouvé que c'était une idée formidable", s'est félicité Uderzo. "Je ne pensais pas que mes personnages, qui sont des rigolos, pouvaient inciter à la paix !", a-t-il ajouté en référence à l'un des thèmes choisis.

Ces pièces reproduisent chacune une vignette d'une des aventures du héros gaulois créé par René Goscinny et Albert Uderzo: quatre de 10 euros argent illustrent la Liberté (Astérix brandissant un flambeau), quatre l'Égalité, quatre autres la Fraternité et une pièce de 50 euros argent représente la Paix. Cette dernière montre le fameux banquet rassemblant Cléopâtre, César, et les habitants du fameux village gaulois d'Armorique.
Les pièces de monnaie à l'effigie des personnages d'Astérix.

Les pièces de monnaie à l'effigie des personnages d'Astérix.

© Patrick Kovarik / AFP
"J'ai perdu un ami très cher, Cabu"

Uderzo, qui avait offert en janvier une planche originale de l'album d'Astérix "Les Lauriers de César" au profit des familles des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, s'est dit honoré par le choix de la Monnaie de Paris.

"Ces choses épouvantables qui sont arrivées le 7 janvier, je les ai suivies très difficilement, parce que j'ai perdu un ami très cher, Cabu, que je connaissais depuis ses débuts", a-t-il dit à l'AFP.

Il a rappelé qu'il demeurait, malgré sa célébrité, "un auteur de bande dessinée" et a eu une pensée pour son "ami René Goscinny", le scénariste d'Astérix décédé en 1977. "Pour moi il est toujours présent", a-t-il dit.

"Nous avons eu la chance, René Goscinny et moi, de toucher une fibre très particulière, un public mondial", a relevé le dessinateur. "Mais ce succès considérable nous dépasse largement."

Hommage au travail des graveurs

Uderzo a rendu aussi hommage aux graveurs de la Monnaie de Paris: "Traduire en volume, sans trahir, un dessin qui est à plat, c'est extraordinaire", a-t-il dit.

De son côté, le responsable de la création de la Monnaie de Paris, Joaquin Jimenez, a souligné à quel point l'opération avait été "compliquée et angoissante". "Comment faire pour ne pas trahir en volume un tel maître?", a-t-il demandé.

Les pièces, éditées en tirage limité, seront disponibles dès lundi dans des bureaux de poste (liste disponible sur laposte.fr) et des bureaux de tabac (liste disponible sur monnaiedeparis.com).