Pas de femmes dans la sélection d'Angoulême : appel au boycott

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/01/2016 à 14H19, publié le 06/01/2016 à 10H28
Florence Cestace, seule femme à avoir reçu le Grand Prix d'Angoulême, en 2000

Florence Cestace, seule femme à avoir reçu le Grand Prix d'Angoulême, en 2000

© Cor / AFP

L'annonce des auteurs nommés pour le Grand Prix d'Angoulême a suscité de l'émoi dans le milieu de la BD : sur la liste de 30 noms ne figure aucune femme. Riad Sattouf, Joann Sfar et Daniel Clowes, qui font partie des heureux sélectionnés, se sont désistés et le Collectif des créatrice de bande dessinée contre le sexisme a publié un communiqué indigné.

Sur son compte Facebook, Riad Sattouf se dit gêné d'être dans la sélection, "car il y a beaucoup de grandes artistes qui mériteraient d'y être. Je préfère céder ma place à par exemple Rumiko Takahashi, Julie Doucet, Anouk Ricard, Marjane Satrapi, Catherine Meurisse", écrit-il.

Bonjour! J'ai découvert que j'étais dans la liste des nominés au grand prix du festival d'Angoulême de cette année....

Posted by Riad Sattouf on Tuesday, January 5, 2016
 
Sur son compte Facebook aussi, Joann Sfar soutient la démarche de Riad Sattouf : "Bien entendu, je demande que mon nom soit retiré de la liste des nommés."

Angoulème: Je ne peux pas répondre à tous les courriers reçus suite à l'initiative de Riad Sattouf. Bien entendu, je...

Posted by Joann Sfar on Tuesday, January 5, 2016

 

Les auteures de BD s'élèvent contre la discrimination

Sur leur site, le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme publient un communiqué dans lequel elles rappellent que "depuis 43 ans, Florence Cestac est la seule femme à avoir reçu cette distinction" (le Grand Prix d'Angoulême). "Nous nous élevons contre cette discrimination évidente, cette négation totale de notre représentativité dans un médium qui compte de plus en plus de femmes".

Reportage :Cécile Laronce, Elizabeth De Pourquery, Eric Cornet, Marie-Pierre Degorce, Yvon Bodin


Le Collectif appelle au boycott du Grand Prix 2016 : "Nous ne voterons pas", proclament-elles.

"Je soutiens le boycott et je retire nom de ce qui serait une distinction totalement dénuée de sens", a déclaré l'auteur américain Daniel Clowes. C'est sa maison d'édition Fantagraphics qui l'a annoncé. 

"Le Festival ne se réduit pas au Grand Prix"

"On ne va pas instaurer des quotas", a déclaré Franck Bondoux  le délégué général du Festival, au journal Libération. "Ce Grand Prix récompense un auteur pour l’ensemble de son œuvre et sa carrière, or, l’histoire de la BD jusqu’aux années 80 est essentiellement d’obédience masculine", a-t-il ajouté. Il a ensuite précisé que "le festival ne se réduit pas au Grand Prix" et que par conséquent il est "difficile de le taxer de sexisme".

Et en effet, la sélection officielle par exemple compte plusieurs albums réalisés par des femmes.

Pour le prix de la BD Fnac : 2 femmes parmi les 6 finalistes

En revanche pour le quatrième prix de la BD Fnac qui sera décerné le 19 janvier, les internautes ont choisi parmi trente BD en compétition six finalistes dont deux femmes (Bagieu et Zeina Abirached). En septembre dernier Pénélope Bagieu s'était jointe à un collectif de 165 auteures de bande dessinée qui a lancé un site internet dénonçant le sexisme ordinaire dans le neuvième art.  
Les 6 finalistes de la BD Fnac :  
    - "California Dreamin'" de Pénélope Bagieu, (Gallimard BD)
    - "Cher pays de notre enfance", d'Etienne Davodeau et Benoît Collombat
(Futuropolis)
    - "Le grand méchant renard", de Benjamin Renner (Delcourt)
    - "Le piano oriental" de Zeina Abirached (Casterman)
    - "Le sculpteur", de Scott McCloud (Rue de Sèvres)
    - "Undertaker, tome 1", de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud)