Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Amazon bientôt premier libraire de France ?

Publié le 07/02/2014 à 17H57, mis à jour le 07/02/2014 à 18H04
Les libraires ont du mal à contrer l'hégémonie d'Amazon

Les libraires ont du mal à contrer l'hégémonie d'Amazon

© Culturebox avec Serge Pouzet/SIPA

La distribution physique de livres a continué à rencontrer des difficultés en 2013, avec un nouveau recul de 2%, tandis que la bataille fait rage autour de la vente en ligne pour tenter de contrer l'hégémonie grandissante d'Amazon, révèle vendredi une étude de Xerfi.

Selon les experts de l'institut, le site de vente en ligne américain pourrait même devenir le premier libraire de France d'ici quelques années. Les ventes de livres papier devraient quant à elle encore reculer "de plus de 1% par an en moyenne entre 2013 et 2017".

Le marché devrait ainsi passer de 4 milliards en 2013 à 3,8 milliards en 2017 estiment-ils. Dans le même temps, les ventes de livres numériques devraient poursuivre leur essor, notamment sous l'effet de l'augmentation du taux d'équipement en liseuses et tablettes des Français.

En 2013, les ventes au détail d'e-books ont atteint 190 millions d'euros et représentent 4,5% du marché global du livre dans l'Hexagone. Xerfi pronostique que le marché du livre numérique devrait croitre de près de 20% par an en moyenne entre 2013 et 2017.

Les grandes surfaces misent sur le numérique pour tenir

Dans ce contexte, le paysage de la distribution se recompose. "Même si les librairies au sens large constituent toujours le principal canal de vente de livres en France, leur part de marché s'effrite chaque année un peu plus au profit des autres circuits de distribution, au premier rang desquels les pure players de la vente en ligne", souligne l'étude.

Les grandes surfaces généralistes misent quant à elle sur le développement d'une offre de livres numériques (lancement du site Uculture.com par Système U, de la liseuse Nolim par Carrefour) pour tenter de continuer à se développer.

Quant aux distributeurs spécialisés (Fnac, Espaces culturels Leclerc), c'est par l'ouverture de nouveaux magasins et la conquête de nouveaux marchés, qu'ils tentent de résister à la crise.