Accès illimité d'e-books : Fleur Pellerin se saisit du dossier

Par @Culturebox
Publié le 23/12/2014 à 09H45
Fleur Pellerin, ministre de la Culture, en décembre 2014

Fleur Pellerin, ministre de la Culture, en décembre 2014

© CITIZENSIDE/YANN KORBI / citizenside.com

Après la Société des gens de lettres, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a saisi lundi la médiatrice du livre au sujet de la formule d'abonnement à accès illimité d'e-books, comme le Kindle Unlimited d'Amazon, qui "ne semble pas conforme à la loi" alors que les auteurs se disent hostiles à cette offre.

Ce nouveau service d'abonnement du géant américain qui offre à ses clients un accès illimité à une vaste sélection de livres numériques pour moins de dix euros par mois vient d'être lancé en France.

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a annoncé lundi avoir "saisi la médiatrice du livre, qui, après avoir consulté les éditeurs et les plateformes concernés, rendra dans les plus brefs délais son avis sur l'articulation des offres par abonnement avec le cadre fixé par la loi."

"La loi de 2011 établit une règle: c'est l'éditeur qui fixe le prix de vente du livre numérique. A ce titre l'offre proposée par Kindle Unlimited ne semble pas conforme à la loi", ajoute la ministre.

La Société des gens de lettres (SGDL), qui représente quelque 6.000 auteurs, s'est pour sa part dite lundi "résolument hostile" aux formules d'abonnement avec accès illimité, comme le Kindle Unlimited d'Amazon, qui reviennent "à nier la valeur du livre".