Académie française : PPDA ne sera pas Immortel

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/04/2012 à 17H56
Patrick Poivre d'Arvor n'a pas été élu à l'Académie française.

Patrick Poivre d'Arvor n'a pas été élu à l'Académie française.

© Damien Meyer / AFP

L'Académie française, qui procédait jeudi pour la 2e fois à l'élection au fauteuil de Pierre-Jean Rémy, n'a pas réussi à lui trouver un successeur. Aucun des sept candidats, dont Patrick Poivre d'Arvor, n'a obtenu la majorité après quatre tours de scrutin, a-t-elle annoncé.

Vingt-cinq votants étaient présents, la majorité nécessaire était donc de  13 voix. Un premier scrutin pour désigner le successeur de l'écrivain diplomate Pierre-Jean Rémy, décédé en avril 2010, avait eu lieu le 8 décembre 2011 mais aucun candidat n'avait non plus été élu, faute de majorité à l'issue d'un vote en trois tours.

Le candidat avait pris l'initiative, pour convaincre les Immortels, de leur adresser une lettre dans laquelle il revenait sur les polémiques qui ont émaillé sa carrière (Interview de Fidel Castro, procès intenté par Agathe Borne, bébé ramené d'Irak, plagiat de sa biographie d'Hemingway). Cette initiative n'a pas joué en sa faveur.

L'ex-présentateur vedette du 20H00 de TF1, âgé de 64 ans, a obtenu de 2 à 3 voix selon les tours. L'un des favoris, l'universitaire franco-britannique  Michael Edwards, 73 ans, a de son côté recueilli de 9 à 11 voix.

PPDA peut toujours espérer : après un délai de viduité de douze à dix-huit mois, les battus peuvent retenter leur chance...