Abba, les coulisses d'un succès planétaire racontées par Jean-Marie Potiez

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/05/2014 à 12H59, publié le 11/05/2014 à 12H47
Bjorn Ulvaeus, Agnetha Faltskog, Anni-Frid (Frida) Lyngstad et Benny Andersson le 6 avril 1974 à Brighton au concours de l'Eurovision

Bjorn Ulvaeus, Agnetha Faltskog, Anni-Frid (Frida) Lyngstad et Benny Andersson le 6 avril 1974 à Brighton au concours de l'Eurovision

© LINDEBORG / SCANPIX SWEDEN / AFP

La victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision 2014 augure-t-elle d'une longue carrière ? Dans ce domaine, le groupe Abba reste la référence. Il y a 40 ans, le 6 avril 1974, le quatuor suédois remportait l’Eurovision avec « Waterloo ». Dans "Abba, les coulisses du succès", Jean-Marie Potiez, biographe officiel du groupe, retrace le parcours unique de cette formation aux tubes indémodables.

Invité du Soir 3, le journaliste musical Jean-Marie Potiez revient sur la carrière du groupe Abba dont le succès fut aussi un appel d'air pour les artistes des pays scandinaves. 
Le livre de Jean-Marie Potiez fourmille d'anecdotes et permet aussi de resituer le succès d'Abba en France. Succès qui n'a pas été aussi fulgurant chez nous qu'en Angleterre ou en Allemagne. Le journaliste rappelle ainsi que le 6 avril 1974, jour du sacre d'Abba à l'Eurovision, la France célébrait les obsèques nationales du président Georges Pompidou à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un évèvement qui avait poussé la candidate française au télécrochet à se désengager. Le concours a donc été diffusé chez nous avec une semaine de retard !
Malgré tout, Agnetha, Frida, Björn et Benny viendront peu de temps après à Paris pour enregistrer une version française de leur tube "Waterloo", avec des paroles écrites par Alain Boublil, leur éditeur en France. Et Jean-Marie Potiez de rappeller qu'en huit ans de carrière, le quatuor suédois n'a joué qu'une seule fois dans l'Hexagone, c'était au Pavillon de Paris, le 23 octobre 1979.
Livre Abba © Ed. Renaissance
"ABBA, les coulisses du succès", de Jean-Marie Potiez, préface d'André Torrent et de Rune Söderqvist, Renaissance du livre, 496 pages,  24,90 euros
"ABBA, une légende nordique" de Jean-Marie Potiez,  Editions Didier Carpentier (2010), 160 pages, 29,90 euros