A la découverte du château de Lacoste, l'antre du Marquis de Sade

Par @Culturebox
Publié le 02/01/2015 à 16H55
Lacoste © Gérard Labriet / Photononstop

L'année des commémorations liées au bicentenaire de la mort du Marquis de Sade s'est achevée. A Lacoste, dans le Lubéron, loin des cercles littéraires, hors célébrations, on entretient la mémoire de l'hôte et l'écrivain qui vécût dans le château.

L'oeuvre du Marquis de Sade est célèbre, mais elle mit du temps à sortir de la clandestinité. De son vivant, l'écrivain alterna prison, écrits, et demeures diverses. Sur les soixante-quatorze années de sa vie, il resta derrière les barreaux pendant 27 ans, et mourut à l'asile d'aliénés. Ses livres étaient diffusées sous le manteau.

C'est au XXe siècle seulement qu'on oeuvra à la reconnaissance de ses livres. Le premier fut l'éditeur Jean-Jacques Pauvert. Il publia ouvertement ses oeuvres, sous son label. La censure s'empara de l'affaire, mais la justice donna tort à cette dernière en 1957. Le vrai passage dans les cercles littéraires les plus fermés fut la parution des oeuvres complète dans la Pléiade en 1990.

Loin des vieilles polémiques, à Lacoste, on assume pleinement le passage du Marquis de Sade. Il séjourna dans le château à plusieurs reprises, en fuyant Paris et le scandale, puis entre deux exils à l'étranger.

Le reportage de Nathalie Hayter :
Basculer vers l'éditeur de texte brut
MASQUERA LIRE AUSSI