35 dessinateurs de presse rendent hommage aux victimes du 7 janvier, au Mémorial de Caen

Par @Culturebox
Publié le 10/09/2015 à 09H53
Les 5e rencontres internationales des dessinateurs de presse

Les 5e rencontres internationales des dessinateurs de presse

© DR

35 caricaturistes de 18 nationalités participent aux 5e rencontres internationales des dessinateurs de presse du Mémorial de Caen qui démarrent vendredi pour trois jours et rendront hommage aux victimes du 7 janvier.

Les dates n'ont pas été choisies au hasard car les attentats du "7 janvier, c'est la même guerre que celle qui a démarré le 11 septembre", avait estimé en mai le directeur du Mémorial, un musée sur la seconde guerre mondiale, Stéphane Grimaldi.

Parmi les huit dessinateurs français annoncés, Siné fera le déplacement de même que Faro (L'Equipe magazine, Nice Matin), Mric (Marianne, L'Humanité), Berth (Spirou, Mon quotidien), le corse Batti ou Chaunu (Ouest-France, France 3 Basse-Normandie). Ces rencontres avaient dans un premier temps étaient programmées pour avril avant d'être reportées en raison des attentats du 7 janvier.

Michel Onfray les ouvrira officiellement vendredi soir, après une journée de rencontres entre les dessinateurs et les scolaires, avec une conférence "inaugurale" intitulée "Le 7 janvier est-il notre 11 septembre ?" Les attentats seront évoqués dimanche avec des débats sur le thème "Le dessin de presse a-t-il un nouveau statut depuis le 7 janvier ?", ou "Comment, pourquoi dessiner le sacré?". Un hommage aux victimes du 7 janvier, sera rendu via une fresque de la taille de la tapisserie de Bayeux qui sera réalisée par les dessinateurs présents. Samedi, le conservateur en chef du Musée National du Bardo à Tunis, Moncef  Ben Moussa, donnera une conférence intitulée "Défendre le patrimoine et l'histoire des civilisations". Et les dessinateurs débattront sur des questions comme "Le dessin est-il un langage universel ?".

Les rencontres sont ouvertes au public moyennant inscription sur internet à raison de 500 personnes par jour, selon le Mémorial. Mardi soir, 400 personnes par jour était inscrites, selon le musée. Hors inscriptions, le Mémorial sera fermé au public pour raison de sécurité pendant ces rencontres  
Mémorial de Caen, le 10 janvier 2015 : rassemblement sur l'esplanade du mémorial de Caen après les attentats des 7, 8 et 9 janvier. De nombreuses personnes viennent déposer des fleurs, des crayons et des dessins devant le revolver noué. C'est au Mémorial que se tiendront les rencontres internationales des dessinateurs de presse du 11 au 13 septembre prochains.

Mémorial de Caen, le 10 janvier 2015 : rassemblement sur l'esplanade du mémorial de Caen après les attentats des 7, 8 et 9 janvier. De nombreuses personnes viennent déposer des fleurs, des crayons et des dessins devant le revolver noué. C'est au Mémorial que se tiendront les rencontres internationales des dessinateurs de presse du 11 au 13 septembre prochains.

© Stéphane Geufroi/PHOTOPQR/OUEST FRANCE
Ces 5e rencontres sont organisées avec le soutien de l'association Cartoon movement, basée à Amsterdam et qui regroupe plus de 300 dessinateurs dans 80 pays.  Les Rencontres du Mémorial ont été lancées en 2011 en partenariat avec l'association Cartooning for Peace, fondée par le dessinateur Plantu et Kofi Annan, ex-secrétaire général de l'ONU. L'association et le Mémorial ont mis fin à leur collaboration en 2012.