Les traces d'une fresque de Leonard de Vinci découvertes en Italie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/03/2012 à 13H47
L'autoportrait de Léonard de Vinci.

L'autoportrait de Léonard de Vinci.

© Bibliothèque royale de Turin

Des experts ont annoncé lundi qu'ils pensaient avoir trouvé les traces d'une fresque inachevée qu'ils attribuent au génie italien de la Renaissance Leonard de Vinci. Ils fondent leur hypothèse sur des résidus trouvés de d'une peinture noire de la même nature que celle utilisée pour la Joconde.

Données encourageantes mais à vérifier
"Ces données sont très encourageantes. Même si nous sommes dans la phase préliminaires des recherches et qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour résoudre ce mystère, les preuves nous suggèrent que nous cherchons au bon endroit", a déclaré le professeur d'histoire de l'art Maurizio Seracini.

Ces recherches sont le résultat d'une enquête que le professeur Seracini, qui enseigne à l'Université de San Diego (Californie, Etats-Unis), mène depuis une dizaine d'années. Elles ont permis de retrouver aussi de la laque rouge et de la peinture marron sur un vieux mur caché par un autre construit devant et sur lequel se trouve la fresque de Vasari.

Les experts ont cependant tenu à souligner que les découvertes n'apportaient pas une réponse "définitive" et que d'autres analyses chimiques étaient encore nécessaires.

Polémique
Ces recherches ont soulevé une controverse en Italie car des centaines d'historiens d'art et d'experts ont signé une pétition affirmant que toute l'opération n'est qu'une publicité "à la Dan Brown", l'auteur du "Da Vinci Code", et que l'introduction de micro-sondes a endommagé la fresque de Vasari.

Les plus hautes autorités culturelles de Florence dont l'Opificio delle Pietre Dure - ou Office de la pierre dure, célèbre institut de recherche et restauration d'oeuvres picturales -, soutenues par le maire de gauche Matteo Renzi, sont convaincues que Vasari a peint en 1563 sa "Bataille de Marciano" qui orne les murs du Palazzo Vecchio, en recouvrant la fresque de Leonard.

Les traces de "La Bataille d'Anghiari", peinte en 1505 pour montrer l'horreur de la guerre avec des chevaux ensanglantés et que Léonard n'a pas eu le temps de terminer, se sont perdues vers la fin du 16e siècle. Mais elle est devenue célèbre car des artistes comme Rubens ont eu le temps de s'en inspirer ou de la reproduire.