Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Sélectionner votre ville

  • Aix-en-Provence
  • Dijon
  • Lyon
  • Reims
  • Amiens
  • Grenoble
  • Marseille
  • Rennes
  • Angers
  • Le Havre
  • Montpellier
  • Saint-Etienne
  • Bordeaux
  • Le Mans
  • Nantes
  • Strasbourg
  • Brest
  • Lille
  • Nice
  • Toulon
  • Clermont-Ferrand
  • Limoges
  • Paris
  • Toulouse

Rechercher une autre ville ou un département

Le retour en grâce du mythique Polaroid

Publié le 21/05/2013 à 12H08, mis à jour le 22/05/2013 à 20H37
Andy Warhol était un admirateur de l'appareil à développement instantané

Andy Warhol était un admirateur de l'appareil à développement instantané

© Daniel Naupold/DPA/MAXPPP
L'appareil photo Polaroid n'a pas encore rendu son dernier cliché. Des passionnés de l'appareil à développement instantané résistent et cherchent à le développer, face à l'immense succès de son concurrent direct : le numérique. Commercialisé à partir de 1948 par la firme Polaroid, la production de l'appareil à développement instantané a été abandonnée en 2007.
Le principe est simple : cadrez, déclenchez et attendez quelques minutes. Le tour est joué lorsque la photographie apparaît sous vos yeux.

Inventé en 1948 par Edwin H. Land, le premier appareil photo Polaroid (Polaroid 95) est mis en vente dans un grand magasin de Boston au prix de 89,75 dollars. Initialement monochrome, il est adapté à la couleur en 1963.

Face à la concurrence du numérique, le groupe Polaroid abandonne la production d'appareils à développement instantané en 2007 et fait faillite en 2008. 

Reportage : F. Nicotra, S. Guibout, P. Santi et Y. Saidani


Contrairement à la photographie numérique où chaque détail compte, le Polaroid n'a pas le souci de la précision. Dans son format carré, il reproduit ce qu'il voit et enjolive plus qu'il ne décrit. 

Cette méthode de prise de vue a fait de nombreux inconditionnels, dont plusieurs figures artistiques. L'artiste Andy Warhol, le photographe Walker Evans ou encore le photographe de mode Paolo Roversi en ont été de grands inconditionnels. Plus récemment, c'est la chanteuse Patti Smith que l'on a vue, armée de l'appareil photographique. 

La chanteuse Patti Smith à Marseille, en 2011, pour son exposition photographique "Patti Smith : Camera Solo"
La chanteuse Patti Smith à Marseille, en 2011, pour son exposition photographique "Patti Smith : Camera Solo" © GERARD JULIEN / AFP

Aujourd'hui, 300 millions de vieux Polaroid seraient encore en état de marche. Cachés dans les greniers, chez des collectionneurs ou en vente sur la toile, les appareils circulent encore. L'usine Polaroid a été rachetée par des anciens employés de la firme, en 2008, aux Pays-Bas, et a relancé la production de films Polaroid sous le nom de "The Impossible Project"

Les fans de la photographie à développement instantané peuvent donc retrouver l'appareil mythique. Des amateurs de l'outil ont également créé le "Pola Festival", un festival de la photographie instantanée à Paris, qui s'est déroulé du 06 au 30 septembre 2012.
 

La rédaction vous recommande

un remake sur la plage de Cannes show
Cinéma

Instantanés cannois en noir et blanc

En allant de projection en conférence de presse, on croise des gens, on voit des scènes... Moments intimes ou publics, parfois prestigieux ou souvent anecdotiques d'une décade qui se veut prodigieuse. En voici quelques-uns. En noir et blanc.

En savoir plus

Tous les lives