Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Sélectionner votre ville

  • Aix-en-Provence
  • Dijon
  • Lyon
  • Reims
  • Amiens
  • Grenoble
  • Marseille
  • Rennes
  • Angers
  • Le Havre
  • Montpellier
  • Saint-Etienne
  • Bordeaux
  • Le Mans
  • Nantes
  • Strasbourg
  • Brest
  • Lille
  • Nice
  • Toulon
  • Clermont-Ferrand
  • Limoges
  • Paris
  • Toulouse

Rechercher une autre ville ou un département

Le livre des "Femen" : après les coups d'éclat, l'explication de texte

Publié le 08/03/2013 à 12H52, mis à jour le 09/03/2013 à 14H22
Les Femen à Kiev en Ukraine ( mars 2011 )

Les Femen à Kiev en Ukraine ( mars 2011 )

© Sergei Siepinsky/AFP
Elles se sont fait connaitre par leurs spectaculaires manifestations seins nus. Aujourd’hui, les quatre fondatrices de ce mouvement néo-féministe né en Ukraine, racontent leur combat et leurs ambitions dans un livre "Femen", publié aux éditions Calmann-Lévy.



Parti d'Ukraine, le mouvement Femen a acquis ces derniers mois une dimension internationale avec ses manifestantes aux seins nus, qui incarnent pour certains une nouvelle forme de féminisme. 

L'idée de ces actions topless leur est venue peu après la naissance du mouvement en 2008. Au cours d'une manifestation, les militantes avaient écrit un message sur leur dos nu, mais un photographe présent avait publié une photo des Femen seins nus. Face au succès des clichés dans la presse, les protestations seins nus sont rapidement devenues leur marque de fabrique.
 
Le premier grand coup des Femen remonte à la présidentielle ukrainienne en 2010. Les quatre jeunes femmes s'étaient déshabillées dans le bureau de vote du candidat et futur président Viktor Ianoukovitch, peu avant son arrivée.

Un livre et un QG à Paris 
Dans "Femen", Inna, Sasha, Oksana et Anna parlent de leur lutte dans de nombreux pays pour défendre la condition de la femme mais aussi pour combattre pêle-mêle la pauvreté, la discrimination, les dictatures, la religion. Elles dénoncent ces instruments sexistes que sont "Le capitalisme, la prostitution, la pornographie et la religion, système de domination des hommes sur les femmes », expliquent-elles dans le Point. Et d’ajouter : « Les féministes françaises sont trop intellectuelles, nous voulons le real fight. Nous sommes le nouveau féminisme ». 
 
Un QG Femen a été créé en septembre dernier à Paris, dans un théâtre alternatif du 18e arrondissement, Le Lavoir moderne parisien. C’est là qu’elles forment des militantes pour lancer des actions de protestation dans le monde entier. Leur dernière action en date : en février dernier, huit d’entre elles se sont exhibées seins nus dans la nef de Notre-Dame de Paris pour célébrer à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI à sa charge pontificale et dénoncer l'absence de femmes dans l'Eglise catholique.
 
Les activités de Femen s'inscrivent dans une "troisième vague du féminisme", après les Suffragettes du XIXe siècle et les mouvements des années 1970, estime Réjane Sénac, chercheuse au Centre national de la recherche scientifique à Paris. Cette nouvelle vague "porte sur le partage du pouvoir" et "se manifeste par des modes de militantisme qui ressemblent parfois à des performances", expliquait récemment  Mme Sénac à l'AFP.

Seul mouvement similaire né également à l’Est, les Pussy Riot. La grande différence entre les deux mouvements ? "Les Pussy Riot croient en Dieu" répondent les Femen.

"Femen", chez ​Calmann-Lévy
17,50 euros

La rédaction vous recommande

Les Femen à Rio, Brésil, février 2013
Télé

Revoir "Nos seins, nos armes", le documentaire de Caroline Fourest sur les Femen

Alors que cette semaine les 4 fondatrices de ce mouvement néo-féministes, né en Ukraine, racontent leur combat et leurs ambitions dans un livre "Femen", chez Calmann-Lévy, Caroline Fourest leur consacre un documentaire, diffusé sur France 2 le 7 mars 2013. Pour voir ou revoir, "Nos seins, nos armes", cliquez ci-dessous.

En savoir plus

Tous les lives