Réforme de l'assurance chômage : l'Opéra de Lyon occupé par 25 chômeurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2014 à 16H14
L'Opéra de Lyon

L'Opéra de Lyon

© MONTICO LIONEL / HEMIS.FR

Environ 25 personnes, essentiellement des chômeurs, occupaient lundi le sous-sol de l'Opéra de Lyon à l'appel du collectif unitaire 69 pour dénoncer la réforme de leur régime d'assurance-chômage.

"Nous voulons faire porter la voix des précaires. Depuis le 22 mars on est victime d'une désinformation car c'est le combat de millions de chômeurs, ce n'est pas le combat des intermittents", a déclaré à l'AFP Solène Angeloni, chômeuse du régime général depuis six mois.

Lors d'une assemblée générale dimanche soir, les manifestants ont voté l'occupation de l'Opéra pour 48 heures renouvelables. Certains d'entre eux ont passé la nuit dans l'amphithéâtre au sous-sol, mais ont dû se replier dans les couloirs lundi matin, l'amphithéatre étant pris pour des répétitions.

De son côté, la direction de l'Opéra a confirmé cette occupation "dans une ambiance bon enfant". "Le gouvernement a fait des propositions de dialogue et il faut s'inscrire dans cette logique de dialogue", a déclaré à l'AFP Mathieu Jouvin, directeur administratif et financier de l'Opéra jugeant que l'occupation n'est "pas une solution positive". "On leur a fait des propositions pour trouver une issue favorable. On privilégie le dialogue mais on ne souhaite pas que cette situation se prolonge au delà de 48 heures", a-t-il dit.

Dimanche après-midi, des intermittents du spectacle de l'Opéra de Lyon ont mis en scène leur disparition avant le début de la dernière représentation de la saison.