Interrogé sur France Info, François Hollande "veut rassurer les intermittents"

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/06/2014 à 10H54, publié le 24/06/2014 à 10H46
Le président François Hollande veut rassurer les intermittents

Le président François Hollande veut rassurer les intermittents

© IAN LANGSDON / POOL / AFP

François Hollande a déclaré mardi vouloir "rassurer les intermittents" sur la pérennité de leur statut, tout en soulignant l'importance des festivals pour "montrer la France".

Le chef de l'Etat était interrogé par France Info sur la lutte d'intermittents du spectacle contre la réforme de leur statut avec menaces à la clef sur des festivals estivaux. "La France s'engage", a répondu M. Hollande, reprenant le slogan de l'initiative qu'il lance ce mardi autour de l'économie solidaire. "Elle s'engage aussi pour la culture". "Ce qui fait notre spécificité, notre exception dans le monde, c'est cette promotion que nous sommes capables de faire de la création, de l'initiative culturelle". "Les festivals, c'est un moment exceptionnel pour montrer la France", a poursuivi le président.

"Je veux rassurer les intermittents"

"Je sais qu'il y a cette inquiétude. Je veux rassurer les intermittents, les professionnels du spectacle. Il y a une garantie qui leur est apportée par rapport à leur statut. Aujourd'hui même, il y a une concertation qui va se faire pour pérenniser le régime des intermittents de façon à ce qu'il n'y ait plus aucune doute sur la volonté qui est celle des pouvoirs publics d'assurer que la culture sera toujours une priorité", a encore dit M. Hollande. "On ne peut pas rester dans les schémas antérieurs où on a tous les cinq ans, tous les dix ans, des peurs et des crispations et des inquiétudes légitimes", a jugé le président. "Je veux dire à tous ces professionnels, ces intermittents que tout ce que nous allons faire c'est pour leur donner une perspective longue, une perspective d'avenir".

Les trois personnalités nommées par le gouvernement pour organiser la concertation sur ce statut - le député PS Jean-Patrick Gille, l'ancienne directrice du festival d'Avignon Hortense Archambault, et l'ancien directeur du Travail, Jean-Denis Combrexelle - ont commencé leurs travaux mardi, alors que des intermittents ont perturbé le début du festival Montpellier danse dimanche et lundi.