Salon "Réalités Nouvelles" : Art abstrait au Parc Floral de Paris

Christopher Wool: Sans titre 2001. Encre pour sérigraphie sur toile de lin. 228,6cm x 152,4.

A quelques pas du château de Vincennes, avec un parking bien pratique: le parc Floral de Paris. Dans deux bâtiments vitrés, il accueille le salon Réalités Nouvelles, un lieu d’exposition pour la peinture abstraite contemporaine, 11500 visiteurs en 2011 pour un salon crée en 1947. Malgré cela, la presse boude ce salon car les artistes présentés ici ne sont pas tous jeunes et pour la plus part la plus part peu connus. D’autre part, cette exposition n’hésite à ouvrir ses portes aux jeunes diplômés des écoles d’art. Pas de quoi faire du buzz, ceci explique peut-être l’absence de nombreux journalistes. Mais si cette absence s’explique par le niveau forcément inégal d’un tel salon, je crois tout de même que mes confrères font une erreur et qu’ils oublient la loi des orpailleurs, à savoir que c’est dans les rivières un peu"boueuses" que l’on trouve de belles pépites. Bien sûr on ne découvrira pas en 2012, dans un salon, un peintre génial oublié, mais on peut trouver quelques belles démarches artistiques. Le jour de ma visite à «Réalités Nouvelles 2012 » c’est le vernissage, il y a donc beaucoup de monde, tous âges confondus. Un premier tour et je me fais mon idée: beaucoup de bons travaux mais justement c’est là que le bât blesse. J’ai l’impression d’œuvres bien réalisées mais sans flamme et sans âme. A vrai dire tout cela ne manque pas de technique, mais de vie et d’audace. Ceci étant dit, j’ai pris plaisir à marcher dans les travées de ce salon et mon regard s’est plus d’une fois arrêté sur des œuvres, abstraites évidement, mais de tous courants. 400 artistes exposent ici, chacun une œuvre. David Apikian réussi à ce que ces architectures deviennent des abstractions et à l' arrivée c 'est à la fois figuratif et abstrait avec un maximum de perspective qui donne de l' air au tableau.

David Apikian: Urbs-1. Acrylique sur toile. 80cm x 80.

. Au passage je remarque une sculpture d' Elisabeth Brillet: des petits feuillets de porcelaine enfermés par des fils barbelés sur une table. L' ombre de Chen Zhen passe....(Voir article sur ce blog). Le titre à lui tout seul est une méditation: "Dans le silence des psaumes", car il y a là, en estampes, la totalité du Livre des Psaumes sur feuilles de porcelaine.

Elisabeth Brillet:Dans le silence des psaumes. 2011. Feuilles de porcelaine et acier. 280cm x 110 x 174.

Elisabeth Brillet:Dans le silence des psaumes. 2011. Feuilles de porcelaine et acier. 280cm x 110 x 174.

 . Anne Commet est un jeune peintre, elle vient d' obtenir au cours de ce salon le prix décerné par la maison Marin, célèbre marchand pour artistes. Il y a une vraie douceur et beaucoup d'air qui circulent dans sa toile. L' aspect végétal est suggéré mais rien n' est véritablement dit, ce qui en fait tout l' intérêt.

Anne Commet: Traverses 1. 2011. Technique mixte sur toile. 195cm x 130.

Anne Commet: Traverses 1. 2011. Technique mixte sur toile. 195cm x 130.

. Je me suis écarquillé les yeux sur le beau travail de découpage de l' artiste d'origine indienne Pratap Morey, qui a obtenu le prix "lacritique.org" pour ce jeu subtil de ciseaux.

Pratap Morey: Inverse Proportions. 2011. Gravure, système d'archive et technique mixte sur bois.

Pratap Morey: Inverse Proportions. 2011. Gravure, système d'archive et technique mixte sur bois.

. Hervé Roche propose une "Fracture urbaine"colorée où l' on se rapproche de la figuration sans jamais y arriver totalement, ce qui crée un univers particulier.

Hervé Roche: Fracture urbaine 2. 2012. Acrylique sur toile. 146cm x 114.

Hervé Roche: Fracture urbaine 2. 2012. Acrylique sur toile. 146cm x 114.

Nathalie Laemlé est sorti en 2009 des Beaux Arts de Paris, elle fait partie des neufs jeunes artistes invités et propose un travail influencé par la géologie sur l' érosion du temps.

Nathalie Laemlé: Ocean. 2010. Taille sur toile. 157cm x 100.

Nathalie Laemlé: Ocean. 2010. Taille sur toile. 157cm x 100.

 Valentine Priester fait aussi parti du groupe jeunes artistes, elle présente un dessin poétique avec un jeu de mouvements et d'équilibres, comme un bateau au grès du vent.

Valentine de Priester: Repos frugal. 2011. Encre, feutre et crayon. 50cm x 30.

Valentine de Priester: Repos frugal. 2011. Encre, feutre et crayon. 50cm x 30.

. Beaucoup d' artistes proposent dans ce calon des oeuvres sur la recherche cinétique ou géométrique, à commencé par la très belle sculpture de Segawa Go. Cette forme rouge est assez fascinante.

Segawa Go: Goutte Rouge. 2011. Impression et jet d' encre sur polyester. 20 cm x 34 x 34.

Segawa Go: Goutte Rouge. 2011. Impression et jet d' encre sur polyester. 20 cm x 34 x 34.

 Autre exemple: ce tableau qui part dans tous les sens du tunisien Djamel Sghaier.

Jamel Sghaier: Composition. 2012. Acrylique sur toile. 100cm x 100.

Jamel Sghaier: Composition. 2012. Acrylique sur toile. 100cm x 100.

 Serait-ce un souvenir d'enfance ou un compte à régler avec l' école: la sculpture de Dominique Mandonnaud ressemble aux crayons d' autrefois et la fierté du bois est tordue pour le rendre humble.

Dominique Mandonnaud: Résilience. 2010. Peinture et sculpture sur bois. 210cm x 180 x 80.

Dominique Mandonnaud: Résilience. 2010. Peinture et sculpture sur bois. 210cm x 180 x 80.

 Joli jeu de couleurs avec cette peinture sur résine de Pavel Cazenove.

Pavel Cazenove: Jana Cova (série"Allons, nue!). Tirage encre pigmentaire sous Diasec. 180cm x 120.

Pavel Cazenove: Jana Cova (série"Allons, nue!). Tirage encre pigmentaire sous Diasec. 180cm x 120.

 Mais mon oeil est attiré par une matière étrange sur le mur: l'oeuvre de Sandrine Mathieu qui a obtenue le prix de la revue "Entre 2012". Un effet matière surprenant du aux différents pliages du textile utilisé. Une belle oeuvre au titre très poétique.

Sandrine Mathieu: Quelque chose dans le vent me dit qu'il est temps. 2012. Coton piqueté. 130cm x 89 x 10.

Sandrine Mathieu: Quelque chose dans le vent me dit qu'il est temps. 2012. Coton piqueté. 130cm x 89 x 10.

Retour au classique avec cette gravure très construite de Sophie Villoutreix- Brajeux qui a été désignée pour le prix" Artension 2012". Une gravure qui peut se lire sur quatre niveaux de profondeur

Sophie Villoutreix-Brajeux: Le souffle 1. 2011. Gravure. 76cm x 65.

Sophie Villoutreix-Brajeux: Le souffle 1. 2011. Gravure. 76cm x 65.

. Le salon Réalités Nouvelles se veut hétérogène, il l'est. Un peu de trop de prix peut-être, ce qui diminue un peu la crédibilité des lauréats. Mais je ne regrette pas du tout cette visite. Avant de partir j'ouvre la revue Area que l' on vient de m' offrir et je lis cette phrase de Dider Semin, ancien conservateur au musée d' art Moderne de la Ville de Paris et au Centre Pompidou: "Je reconnais qu' il y a oeuvre quand un objet que je regarde change ma vision du monde, ou est susceptible de le faire, et quand je reconnais dans cet objet quelque chose d'ineffable". Pas mieux. Je me dirige vers le château de Vincennes avec cette question en tête: c 'est quoi être artiste?...

Parc Floral de Paris: Esplanade du Château de Vincennes, Route de la Pyramide. 75012 Paris.

Entrée libre de 11h à 19h30.

http://www.realitesnouvelles.org